Deux élof du CMR Saint-Jean à l’école de fouilles archéologiques de l’Université Laval

Caption: Élof Chrystelle Cloutier lors des fouilles sur le site du CMR Saint-Jean.

Crédit photo : M. Vincent O’Neill, coordonnateur au Musée du Fort Saint-Jean

***

Deux élof du CMR Saint-Jean à l’école de fouilles archéologiques de l’Université Laval

Par l’élève-officier Chrystelle Cloutier 27052

Durant cet été, en collaboration avec le Musée du Fort Saint-Jean, l’élève-officier Victor Lessard-Bolduc 27341 ainsi que moi-même, élève-officier Chrystelle Cloutier 27052, avons eu l’opportunité de participer à l’école de fouilles archéologiques de l’Université Laval sur l’aire du Collège militaire royal de Saint-Jean.

plus…

Nous avons travaillé avec huit étudiants en archéologie à chercher les traces du patrimoine du Lieu historique national du Canada Fort-Saint-Jean. Deux opérations furent ouvertes dans le cadre des fouilles : une à la recherche du premier fort Saint-Jean, datant de 1666, et une deuxième pour étudier l’ancien chantier naval britannique.

Ne connaissant absolument rien à cette discipline, une certaine adaptation aux techniques en archéologie fut nécessaire, car excaver sur un site archéologique n’a rien à voir avec creuser une tranchée. C’est avec l’aide des étudiants ainsi qu’avec l’expertise des archéologues Agnès Gelé, chargée de cours à l’Université Laval, et Andrew Beaupré, chargé de projet, que nous avons pu développer de nouvelles aptitudes et techniques de travail uniques aux fouilles archéologiques.

Mise à part les premiers jours, où seulement quelques clous ainsi que des morceaux de vitre étaient trouvés, nous fûmes agréablement surpris de voir à quel point les sols pouvaient regorgés d’artéfacts tels qu’une guimbarde, un encrier, de nombreux os d’animaux, quelques boutons d’uniformes d’anciens régiments, et plusieurs autres. Nous avons appris à apprécier ces découvertes, car elles nous informent beaucoup sur l’histoire du site sur lequel nous vivons depuis deux ans. Nous avons eu la chance de travailler avec des personnes passionnées d’archéologie et d’histoire.

Nous tenons à les remercier de nous avoir permis de vivre cette expérience exceptionnelle.

 

Élof Victor Lessard-Bolduc avec des étudiants en archéologie de l’Université Laval lors des fouilles sur le site du CMR Saint-Jean

Crédit photo : M. Vincent O’Neill, coordonnateur au Musée du Fort Saint-Jean

3 Comments

  • Jean Caron

    August 10, 2015 at 10:05 am

    Brings back memories of spending the whole summer digging at CMR St-Jean with Chief Archeologist Gisèle Piédalue; praying for rain almost every day… with Denis Hamelin amongst others. The price we had to pay for being bilingual (did not have to attend language school) and for belonging to classifications that could not train us in the summer…. I still have pics and articles from that time. Someday I’ll scan that booklet and sent it for publication. Cheers.

  • Gregory Milhomme

    August 10, 2015 at 10:41 am

    I too remember that summer. But wasn’t it 1981? Digging (with no helmets…how dangerous) in the hot sun, until 5 minutes before the language school PT course would run by. Then we drank our juice in the sun. Those were the good old days.