Hélène Ladouceur en conversation avec Victoria Edwards

E3161 Victoria Edwards’ (RMC 2003) a eu une entrevue avec H17090 Hélène Ladouceur. En septembre 2012, lors de la fin de semaine des anciens au CMR Saint-Jean, on lui a décerné la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. « Forte d’une carrière de 34 ans dans la Fonction publique fédérale et six ans au Sénat du Canada, depuis 39 ans elle se dévoue bénévolement comme directrice exécutive du Club et de la Fondation des Anciens du Collège militaire royal de Saint-Jean, en plus de dix ans au Musée du Fort Saint-Jean. »

e-veritas : Parlez-moi de vous, présentez-vous ?

Hélène Ladouceur : Je suis née en 1952 à Trois-Rivières. Ayant un père membre de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), j’ai vécu dans différentes villes (Estcourt dans le Témiscouata, Québec, Chicoutimi, et finalement Saint-Jean-sur-Richelieu).

e-veritas : Parlez-moi de votre cursus scolaire ?

Hélène Ladouceur : En juin 1972, après mes études collégiales en lettres au CÉGEP de Saint-Jean-sur-Richelieu, un diplôme de lauréat en musique en poche, et juste avant d’entreprendre des études en traduction à l’Université Laval, j’ai décrochcé un emploi d’été au Département des Sciences Administratives du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR).

e-veritas : Comment envisagez-vous votre évolution de carrière ?

Hélène Ladouceur : Au fil des ans, dans mes fonctions, tant au département d’administration qu’en tant qu’adjointe exécutive du Commandant, j’ai su répondre rapidement aux besoins d’une équipe de professeurs aux spécialités multiples ainsi qu’à ceux des nombreux élèves-officiers, si bien que je suis restée au CMR jusqu’en 1993, abandonnant évidemment ma carrière en traduction.

En mars 1993 j’ai joint la haute direction de l’Agence spatiale canadienne (ASC) à St-Hubert, et ce jusqu’en septembre 2000. Par la suite je suis revenue à mes anciennes amours, au Ministère de la Défense nationale, avec l’équipe du Modèle rehaussé de leadership des Forces canadiennes, sur l’ancien site du CMR, puis avec l’École de perfectionnement en gestion des Forces canadiennes (EPGF) en juin 2001 comme Officier d’administration lorsque l’EPGFC a été transférée sur ce que l’on appelle maintenant le Campus du Fort St-Jean.

e-veritas : Quelle est votre activité actuelle ?

Hélène Ladouceur : En juillet 2006 j’ai accepté d’aller à Ottawa pour devenir le Chef de cabinet du sénateur Roméo Dallaire, poste que j’occupe toujours et qui me fait voyager entre le Québec et l’Ontario durant les fins de semaines, puisque j’ai conservé ma résidence principale à Saint-Jean-sur-Richelieu.

e-veritas : Quelles sont vos activités extra professionnelles au CMR?

Hélène Ladouceur : Ma participation dans des activités parascolaires au CMR est bien connue. Entre autres j’ai effectué la préparation et la correction de plusieurs manuscrits, écrits par les professeurs, destinés aux éditeurs et j’ai dactylographié de nombreux travaux d’étudiants qui me demandaient de l’aide, toujours à la dernière minute évidemment. L’importance de ma présence auprès des anciens du Club et de la Fondation des Anciens du CMR a contribué à maintenir, au sein des 8 000 anciens, une véritable amicale. J’en suis la mémoire corporative et tous les anciens savent que je suis toujours là pour répondre à leurs questions.

e-veritas : En avril 1981 vous avez reçu une prime au mérite.

Hélène Ladouceur : En effet, j’ai reçu une prime au mérite du Ministère de la Défense nationale pour « avoir collaboré d’une façon exceptionnelle et remarquable à l’excellence de la Fonction publique ». C’est la première fois qu’un tel honneur était décerné au CMR. En 1986 je suis devenue la première femme à être nommée membre honoraire du Club des Anciens du CMR, « en reconnaissance de mes précieux services ». En mai 1989, les autorités du CMR Saint-Jean m’ont décerné un diplôme universitaire honorifique en sciences administratives « pour reconnaître l’excellence de mes services au CMR ».

e-veritas : Quelle est l’expérience qui vous a davantage plu dans votre parcours professionnel ?

Hélène Ladouceur : En 2006, alors que j’étais curatrice du Musée du Fort Saint-Jean, sur le site du CMR, j’ai participé au déménagement du musée, de la petite guérite à l’entrée du CMR à la chapelle protestante. La collection en a été grandement améliorée et la qualité de l’exposition a demandé énormément de travail de la part de tous les membres du comité de l’époque. Ce fut une réussite totale dont tous peuvent être contents.

e-veritas : En 2008 la grande famille des anciens a organisé une soirée reconnaissance pour souligner vos 35 ans de bénévolat au CMR.

Hélène Ladouceur : On m’a alors remis le « President’s Award » du Club des anciens des Collèges militaires royaux du Canada ainsi qu’un jonc intégrant les pierres de naissance de mes enfants et des diamants pour représenter les anciens. Comme je l’ai souligné lors de mon discours, les anciens ont toujours été ma deuxième famille. J’ai profité de cette occasion pour me retirer du Club des Anciens mais je poursuis toujours mon œuvre au sein de la Fondation des Anciens du CMR.

e-veritas : On vous a décerné la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Hélène Ladouceur : En septembre 2012, lors de la fin de semaine des anciens au CMR Saint-Jean, on m’a décerné la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II, créée à l’occasion du soixantième anniversaire de l’accession de Sa Majesté au trône, « en remerciement de mes services distingués rendus à mes pairs, à ma communauté et au Canada ».

e-veritas : Qu’est ce qui vous motive dans ce métier ?

Hélène Ladouceur : Toujours à la recherche de nouvelles connaissances, j’ai suivi, au cours de ma carrière, différents séminaires et cours en gestion, administration et informatique. Membre des conseils d’administration du Club des Anciens du CMR Saint-Jean pendant 35 ans, membre de la Fondation des Anciens du CMR et du Musée du Fort Saint-Jean, je me dévoue bénévolement depuis presque 40 ans pour ces organismes. Je crois sincèrement en l’institution du CMR et je suis très fière d’y être associée depuis tout ce temps.

e-veritas : Quelle est votre situation familiale ?

Hélène Ladouceur : Je suis mère de trois enfants, une fille (1977) et deux garçons (1980 et 1981) et grand-maman d’une fillette de 3 ans et d’un garçon de 6 mois.

2 Comments