Language Centre first off the mark / Une Première pour le Centre des Langues

Language Centre first department to try new interactive classroom at RMCC

Le Centre des langues est le premier département du CMRC à utiliser une nouvelle salle interactive

***

more / plus…

RMCC recently invested time and money in the construction of new interactive classrooms that are meant to create a modern learning environment. This is certainly a trend in most universities and other teaching institutions all over the world, and with lots of planning, efforts and cooperation, the College got on board with new classrooms in Massey and Sawyer. One teacher from Language Centre, Ms. Martine Thivierge-Bournival, was the first prof at the College to venture and try the brand new classroom in Massey 203. The smell of fresh paint was still very much in the air as she took the stage, learning to use all the on-site technology as she went along. She liked the experience so much, and so did the OCdts, that she decided to teach the whole SOLET summer course there, until the end of July.

Says Martine : “This classroom enables a very active teaching and learning process. Students are free to roam around the room, using the multiple touchscreens to work on presentations, grammar exercises and various online language applications. My role is to walk around the room and help them with the activities they are working on. Each monitor can work separately, or they can all be synched via the profs’ main computer. This environment is ideal for team work, learning games, online exercises and more. The configuration of the classroom changes all the time and adapts to what we are doing. This is a departure from traditional lecture-style courses, where students often play a passive role, to a totally interactive experience that keeps them motivated, curious and stimulated. They feel like they are in charge of the learning process, as opposed to an old-fashioned lecture.”

While Martine thinks all professors at the College should definitely give it a try, she is aware that it will not be possible to use the classroom on a regular basis since demand is expected to be high in September. But the simple fact that she has already used it for a while gave her a million new ideas that she can also use in her traditional classroom, where technology might not be as advanced but possibilities still exist. “In the end, she says, it’s all about adapting to the current generation of students, who need to play an active role in their learning process to remain engaged. The new rooms are great for that, but it is also possible in any type of room, be it a traditional one. One just needs to look at the available resources in a new way – for instance, by moving the desks or tables around. Also, instead of banning smart phones from the classroom, it is certainly possible to embrace them since they can be used, in the case of languages, to access online dictionaries, language applications, trivia games, and so on.”

All in all, a great experience for Language Centre, one that will enhance and modernize second language teaching methods in the department.

***

Le Centre des langues est le premier département du CMRC à utiliser une nouvelle salle interactive.

Le CMRC a récemment consacré temps et argent à la construction de nouvelles salles de classe interactives qui visent à créer un environnement d’apprentissage moderne. Il s’agit certainement d’une tendance lourde dans la plupart des universités et autres institutions d’enseignement à travers le monde, et avec beaucoup de planification, d’efforts et de collaboration, le Collège s’est joint au mouvement grâce à de nouvelles salles de classe dans les édifices Massey et Sawyer. Une professeure du Centre des langues, Mme Martine Thivierge-Bournival, a été la première enseignante du Collège à plonger et faire l’essai de la toute nouvelle salle 203 du Massey. L’odeur de la peinture fraîche était encore bien présente au moment où elle s’est lancée, en apprenant à utiliser toute la technologie sur place au fur et à mesure. Elle a tellement aimé l’expérience, comme les élofs d’ailleurs, qu’elle a décidé d’y enseigner tout le cours d’été d’EFSLO, jusqu’à la fin du mois de juillet.

 

Comme l’explique Martine : « Cette salle de classe permet un processus d’enseignement et d’apprentissage nettement plus actif. Les étudiants peuvent se déplacer à leur guise dans la salle, tout en utilisant les nombreux écrans tactiles pour travailler à des présentations, des exercices de grammaire et diverses applications en ligne d’apprentissage des langues. Mon rôle consiste à me promener dans la salle et à les aider avec les activités auxquelles ils travaillent. Chaque moniteur peut fonctionner séparément, ou on peut les synchroniser à l’aide de l’ordinateur du professeur. Cet environnement est idéal pour le travail en équipe, les jeux pédagogiques, les exercices en ligne et j’en passe. La configuration de la salle de classe change constamment et s’adapte à ce que nous faisons. Je m’éloigne ainsi des cours magistraux traditionnels, où les étudiants ont souvent un rôle passif, pour m’orienter vers une expérience complètement interactive qui les garde motivés, curieux et stimulés. Ils ont l’impression d’être responsables du processus d’apprentissage, par opposition à la méthode magistrale traditionnelle. »

Bien que Martine pense que tous les professeurs du Collège devraient certainement tenter l’expérience, elle demeure consciente du fait qu’il ne sera pas possible d’utiliser régulièrement les nouvelles salles puisqu’on s’attend à ce qu’elles soient en demande à compter de septembre. Cependant, le simple fait d’en avoir déjà utilisé une pendant l’été lui a donné de nombreuses nouvelles idées qu’elle peut aussi mettre en pratique dans sa salle de classe traditionnelle, où la technologie n’est certes pas aussi avancée, mais où des possibilités existent aussi. « En fin de compte, dit-elle, il faut simplement s’adapter la génération actuelle d’apprenants, qui ont ce besoin de jouer un rôle actif dans leur apprentissage pour demeurer motivés. Les nouvelles salles sont géniales pour cette adaptation, mais elle est possible dans n’importe quel type de salle de classe. Il suffit simplement de voir les ressources disponibles sous un nouvel angle – par exemple, en déplaçant tables et bureaux. De plus, au lieu de bannir les téléphones intelligents de la salle de classe, il est certainement possible de les utiliser de manière constructive ; par exemple, dans le cas des langues, ils donnent accès à des dictionnaires en ligne, à des applications d’apprentissage des langues, à des jeux questionnaires, et ainsi de suite. »

Somme toute, une expérience formidable pour le Centre des langues, une expérience qui permettra d’améliorer et de moderniser les méthodes d’enseignement de la langue seconde au département.

Article / Translation: Robert Paquet – Director, Language Centre / Directeur, Centre des langues

One Comment

  • Carl Laroche

    June 15, 2015 at 10:19 am

    Bonjour,

    Coquille: en français, on dit: “Une première pour le Centre…” et non “Un premier…”

    Carl Laroche 15825