Military Psychology and Leadership Department / Département de Psychologie Militaire et Leadership / PAG / GAP

Military Psychology and Leadership Department

presents

Life Stress and Depression: Understanding Gender Differences, Onset, and Recurrence of Depression in Adolescents and Adults

Speaker: Amanda Shamblaw, BA, BScN, Master’s student at Queen’s University

Friday, October 24th, 2014

Room: SSC09 (swing space)    Time: 12h40 to 13h30

Major Depressive Disorder (MDD) affects between 12% and 23% of the population (Kessler et al., 2010; Patten et al., 2004). Rates of MDD increase dramatically in adolescence, largely accounted for by increasing rates of MDD in females (Harkness et al., 2010). By early adulthood, females are twice as likely than males to have an episode of depression (Hankin & Abramson, 1999; Kessler, 2003). Further, MDD is a highly recurrent condition with the majority of individuals experiencing multiple episodes across the lifespan (Monroe & Harkness, 2011). Theoretical models have emphasized the importance of stressful life events in both influencing gender differences and the course of MDD (e.g., Hankin & Abramson, 2001). This talk with briefly discuss the diagnosis of MDD, gender differences in vulnerability to stressful life events, and the role of stressful life events in predicting recurrence of depression. The importance of using contextual interviews when measuring stressful life events will be examined.

Bio

Amanda Shamblaw is in her second year of the Master’s of Science in Clinical Psychology program at Queen’s University, studying under the supervision of Dr. Kate Harkness. She attended The University of Western Ontario where she obtained a Bachelor of Arts Honors Degree in Psychology in 2013, as well as a Bachelor of Science in Nursing in 2011. Amanda worked for three years in the Mental Health Care Program at London Health Sciences Centre as an Inpatient Nurse prior to attending Queen’s. Her research interests center on understanding how life stress, social cognitive development, and neurobiological mechanisms function together to predict the onset, maintenance, recurrence, and intergenerational transmission of depression. For her Master’s Thesis, Amanda is examining how maternal depression affects children’s social cognitive understanding and what specific maternal behaviours underlie this relation.

***The presentation will be held in English***

If you require information, please contact Dr. Nicol at the following address: nicol-a@rmc.ca

Everyone is welcome

************************************************************************

 

Département de Psychologie Militaire et Leadership

présente:

Stress de la vie et la dépression : Comprendre les différences entre les sexes et la réapparition de la dépression chez les adolescents et les adultes

Conférencier: Amanda Shamblaw, BA, BScN, Étudiante de maîtrise à l’Université Queen’s

Vendredi, 24 octobre 2014
Lieu: SSC09   Quand: 12h40 à 13h30

La dépression touche entre 12% et 23% de la population (Kessler et al, 2010; Patten et al, 2004). Les taux de dépression augmentent considérablement à l’adolescence, cette croissance est expliquée en grande partie par l’augmentation des taux de dépression chez les femmes (Harkness et al., 2010). Au début de l’âge adulte, les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes d’avoir un épisode de dépression (Hankin & Abramson, 1999; Kessler, 2003). En outre, la dépression est une maladie très récurrente ; la majorité des personnes qui en souffre vont avoir plusieurs épisodes à travers la durée de leur vie (Monroe et Harkness, 2011). Les modèles théoriques ont souligné l’importance des événements stressants de la vie dans les différences entre les sexes et le cours de la dépression (par exemple, Hankin & Abramson, 2001). Dans cette présentation, nous aborderons brièvement le diagnostic de dépression, les différences entre les sexes dans la vulnérabilité à des événements stressants de la vie, et le rôle des événements stressants de la vie dans la prédiction de la récurrence de la dépression. L’importance d’utiliser des entrevues contextuelles pour mesurer des événements stressants de la vie sera examinée.

 

Bio
Amanda Shamblaw est dans sa deuxième année de la maîtrise en sciences dans le programme de psychologie clinique à l’Université Queen’s, sous la supervision de Mme Kate Harkness, Ph.D. Elle a fréquenté l’Université de Western Ontario, où elle a obtenu un baccalauréat en arts en psychologie en 2013, ainsi qu’un baccalauréat en sciences infirmières en 2011. Amanda a travaillé pendant trois ans dans le Programme de soins de santé mentale au London Health Sciences Centre en tant qu’une infirmière en milieu hospitalier avant ses études à l’université Queen’s. Ses intérêts de recherches sont dans les domaines du stress de la vie, le développement cognitif social, et les mécanismes neurobiologiques qui fonctionnent ensemble pour prévoir l’apparition, l’entretien, la récurrence et la transmission intergénérationnelle de la dépression. Pour sa thèse de maitrise, Amanda examine comment la dépression maternelle influence la compréhension sociale cognitive chez les enfants et quels comportements maternels spécifiques sous-tendent ce rapport.

***La conférence sera tenue en anglais***

Si vous désirez des précisions, veuillez contacter Mme Nicol à l’adresse suivante: nicol-a@rmc.ca

***

A visit by OSISS

By 27013 OCdt (II) Cassandra Wuerth

On Wednesday, October 8th, two representatives from the Operational Stress Injury Social Support Group, Tim and Dan, came to speak to RMCC’s Peer Assistance Group members.

Right away they offered an explanation as to why their support group was different than the rest. OSISS, unlike most support groups, is comprised of injured helping the injured.

Indeed, OSISS is about breaking down the barriers surrounding stigma and mental health by offering peer support to those in need, whether it be someone who is injured, their family members or even their peers.

Dan and Tim also contributed towards the PAG members’ training regarding their approach towards mental health and those who are injured, and offered a wide variety of signs and symptoms to recognize a peer who requires support.

All in all, the OSSIS is a unique and inspiring social support group, unlike any other you might find. When it comes to peer support, OSISS is the ideal representation.

 

Make sure to take a look at their website:

http://www.osiss.ca/en/index.html

***

Une visite du SSBSO

par 27013 Élof (II) Cassandra Wuerth

Le mercredi 8 octobre, deux représentants du Soutien social pour les blessures de stress opérationnel, Tim et Dan, sont venus parler au Groupe d’assistance aux pairs du CMRC.

Tout de suite, ils ont offert une explication quant aux raisons pourquoi leur groupe de soutien était différent des autres. Le SSBSO, contrairement à la plupart des groupes de soutien, se compose uniquement de blessés aidant les blessés.

En effet, le but du SSBSO est de faire tomber les barrières de la stigmatisation entourant la santé mentale en offrant un soutien par les pairs à ceux dans le besoin, que ce soit quelqu’un qui est blessé, les membres de leur famille, ou même leurs pairs.

Dan et Tim ont également contribué à la formation des membres du GAP concernant leur approche à l’égard de la santé mentale et ceux qui sont blessés, et ont offert une grande variété de signes et symptômes afin de pouvoir reconnaître un pair qui a besoin de soutien.

Dans l’ensemble, le SSBSO est un groupe de soutien social unique et inspirant, pas comme les autres. Quand il s’agit de soutien par les pairs, le SSBSO est la représentation idéale.

 

Assurez-vous de jeter un œil à leur site web :

http://www.osiss.ca/fr/index.html