Robert Charette: In his own words – Invictus Games 2017 / Selon ses propres mots – Jeux Invictus 2017

Robert Charette: In his own words – Invictus Games 2017

Prince Harry and Robert Charette

After hearing about the upcoming wedding of Prince Harry and his girlfriend, Meghan Markle, I had the idea to tell you about my last experience as a sports volunteer. And the attention should not be focused on the royal couple but on the athletes that I had the opportunity to meet during the last Invictus Games that took place in Toronto from September 23 to 30, 2017. There were more than 550 competitors (active and retired servicemen and women), from 17 countries, who performed in 12 adapted sports. More than 1,400 volunteers worked to help with these Games.

I was assigned to two sports competitions: 3 days in wheelchair tennis and 4 days in archery. Both competitions were as impressive as the other. In tennis, it was played in doubles and the only difference compared to regular tennis was the possibility of two rebounds of the ball . So imagine the challenge: get to the ball on time in a wheelchair, hold your racket, hit the ball and return it to the other side of the net !!! This required a lot of synchronism and muscular strength especially from the upper body. My role was to make sure that the competitors had everything they needed during the warm-up period. Then, when the match started, I acted as a ball-gatherer. And believe me, it was exceptionally hot in Toronto at these competitions. I had the opportunity to work very closely with the athletes and it was an unforgettable experience. Their skill, their determination and their good humor really impressed me.

During the archery competitions, I worked on the field of play: installation of the targets, safety with the spectators, control of the access points  and especially with the athletes during their training period and competitions. I also served as an interpreter with the  team from France. I mostly worked with a shooter from the Italian team (who spoke French) who needed help to move around with his wheelchair (since the competition site was outside, on the grass at Fort York). There were three categories: the novices with curved bows provided by the organization, the curved personal bows, and finally the compound bows. In the last 2 categories, personal bows had to be checked to make sure that they met established standards. Their level of address, their precision were remarkable. Some competitors even shot their arrows using their teeth. It was really amazing.

Ian Filion and Robert Charette

At the archery competitions, I ran into a former cadet from RMC that I knew well because he played for the college hockey team, 22334 Ian Filion. He was part of the medical team as a social worker. I also had the opportunity to have a closer look at Prince Harry who came to each of the competition venues to encourage the competitors. So he was at the archery competition when I was on duty.

The last day of competition, there was only the wheelchair basketball. So I decided to buy a ticket and see the matches for the medal round. Again, it was really spectacular to see the level of play. The game was fast, precise passes, some violent contacts; and how about that outstanding precision? Some players even  scored  3 pointers.

In summary, I can tell you that I was very impressed by the performance of the athletes. I admire their courage, their tenacity, their perseverance, their determination. It is not easy to continue your life with such sequels. And I realized that the suffering is not only physical but mental (psychological). I also appreciated the focus on the family. Several athletes were accompanied by family members and it was nice to see the support that the athletes received. I am happy and I consider myself privileged to have been able to make a small contribution for this sporting event. Having worked nearly 30 years as a second language teacher at RMC, I had the opportunity to meet many young people who became officers in the Canadian Armed Forces, and for me it was my way to tell them THANK YOU for their involvement here and abroad in helping to create a better world. THANK YOU !!!

P.S. During my stay in Toronto, I learned that the next Invictus Games will be held in Sydney, Australia in 2018. Needless to say, I will try my luck to be selected as a volunteer for these Games.

***

Robert Charette: Selon ses propres mots – Jeux Invictus 2017

Après avoir appris la nouvelle du mariage prochain du Prince Harry et de sa copine, Meghan Markle, j’ai eu l’idée de vous parler de ma dernière expérience comme bénévole sportif. Et l’attention ne doit pas être portée sur le couple princier mais bien sur les athlètes que j’ai eu l’occasion de côtoyer lors des derniers Jeux Invictus qui ont eu lieu à Toronto du 23 au 30 septembre 2017. Il y avait plus de 550 compétiteurs (hommes et femmes, tous militaires actifs ou à la retraite), en provenance de 17 pays, qui ont se sont exécutés dans 12 sports adaptés. Plus de 1 400 bénévoles ont travaillé pour aider à la réalisation de ces Jeux.

Je fus affecté à deux compétions sportives : 3 jours au tennis en fauteuil roulant et 4 jours au  tir-à-l’arc. Les deux compétitions ont été aussi impressionnantes l’une que l’autre. Au tennis, il s’agissait du jeu en double avec comme seule différence du tennis régulier la possibilité d’avoir deux rebonds de la balle sur son côté avant de la frapper. Alors imaginez le défi : se rendre à la balle à temps en fauteuil roulant, tenir sa raquette, frapper la balle et la retourner de l’autre côté du filet!!! Ceci exigeait beaucoup de synchronisme et de force musculaire surtout du haut du corps. Mon rôle consistait à m’assurer que les compétiteurs  ne manquaient de rien lors de la période de réchauffement. Puis, lorsque le match commençait, j’agissais comme ramasseur de balles. Et croyez-moi, il faisait exceptionnellement chaud à Toronto lors de ces compétitions. J’ai eu l’occasion de travailler de très près avec les athlètes et ce fut une expérience inoubliable.  Leur habileté, leur détermination et leur bonne humeur m’ont réellement impressionné.

Lors des compétitions de tir-à-l’arc, je travaillais sur le terrain : installation des cibles, sécurité auprès des spectateurs, contrôle des points d’accès et surtout avec les athlètes lors de leur période d’entrainement et de compétitions. J’ai également servi d’interprète auprès de l’équipe de France. J’ai surtout travaillé avec un tireur de l’équipe de l’Italie (qui parlait français) et qui avait besoin d’aide pour circuler avec son fauteuil roulant (étant donné que le site de compétition était à l’extérieur, dans le gazon, au Fort York). Il y avait trois catégories : les novices avec des arcs recourbés fournis par l’organisation,  les arcs recourbés personnels, et enfin les arcs à poulie. Dans les 2 dernières catégories, les arcs personnels devaient être vérifiés afin de s’assurer qu’ils respectaient les standards établis. Leur niveau d’adresse, leur précision étaient remarquables. Certains compétiteurs tiraient même leurs flèches en utilisant leurs dents. C’était vraiment incroyable. Lors des compétitions de tir-à-l’arc, j’ai rencontré, par hasard, un ancien élof. du RMC que j’ai bien connu car il a joué comme défenseur pour l’équipe de hockey du collège, 22334 Ian Filion. Il faisait partie de l’équipe médicale  comme travailleur social. J’ai également eu l’occasion de voir de près le Prince Harry qui s’est présenté à chacun des sites de compétitions pour encourager les compétiteurs. Il était donc de passage au tir-à-l’arc lorsque j’étais en devoir.

La dernière journée de compétition, il ne restait que le ballon-panier en fauteuil roulant. J’ai donc décidé d’acheter un billet et d’aller voir les matchs pour la ronde de médailles. Là aussi, c’était vraiment spectaculaire de voir les joueurs s’exécuter. Le jeu était rapide, les passes précises, certains contacts assez violents; et que dire de la précision.  Certains joueurs se permettaient même de marquer dans la zone de 3 points.

En résumé, je peux vous affirmer que je fus très impressionné par les performances des athlètes. J’admire leur courage, leur ténacité, leur persévérance, leur détermination. Ce n’est pas évident de poursuivre sa vie avec de telles séquelles. Et j’ai réalisé que les souffrances ne sont pas uniquement physiques mais mentales (psychologiques). J’ai également apprécié l’accent qui a été mis sur la famille. Plusieurs athlètes étaient accompagnés de membres de leur famille et c’était beau à voir. Je suis heureux et je me considère privilégié d’avoir pu apporter une petite contribution à la tenue de cet événement sportif. Ayant travaillé près de 30 ans comme professeur de français, langue seconde, au RMC de Kingston, j’ai eu l’occasion de côtoyer beaucoup de jeunes qui sont devenus officiers dans les Forces Armées Canadiennes, et pour moi, c’était ma façon de leur dire MERCI pour leur implication ici et à l’étranger en contribuant à créer un monde meilleur. MERCI!!!

P.S. Lors de mon passage à Toronto, j’ai appris que les prochains Jeux Invictus auront lieu à Sydney en Australie en 2018. Inutile de vous dire que je tenterai ma chance d’être sélectionné comme bénévole pour ces Jeux.

4 Comments

  • Ron Dickenson

    December 11, 2017 at 5:41 pm

    Robert:
    Thank you for providing an excellent insider look at the Invictus Games.
    Truly important and meaningful competitions, for competitors, other participants, support staff and spectators.
    Thank you.
    8027 Ron Dickenson

  • Yung Jin Hou

    December 12, 2017 at 12:51 pm

    Robert, I enjoyed reading about your extensive volunteer work in international and Canadian sports events, including this year’s Invictus Games that especially meaningful to those who have sacrificed so much in the service of their nation. Merci de partager vos expériences avec tous vos amis du CMR. Bonne voyage à PyeongChang.

    Yung Jin Hou
    RMC ’84
    14449

  • Alain Charette

    December 12, 2017 at 2:45 pm

    Très fier de mon frere Robert, et oui, en effet, il écrit de très bon résumé de ses expériences et j’en suis sûr apprécié de bon nombre de gens. Félicitations Bob.

  • Ross Wuerth

    December 12, 2017 at 7:52 pm

    Robert, that was quite interesting to read about your experiences at the INVICTUS GAMES. You worked alongside my wife, Monique Bujold, who was the Official Announcer for both Wheelchair Tennis and Archery. She too was moved and impressed by the dedication, perseverance, bravery and talent of the athletes from all nations.
    13811 Ross Wuerth