COLLOQUE UNIVERSITÉ-DÉFENSE À L’UNIVERSITÉ LAVAL À QUÉBEC

COLLOQUE UNIVERSITÉ-DÉFENSE À L’UNIVERSITÉ LAVAL À QUÉBEC

6080 MARCEL BELLEAU

Le 28 mars dernier se tenait à l’Université Laval à Québec un colloque qui réunissait un bon nombre de militaires, quelques étudiants en relations internationales, des scientifiques du Conseil de Recherche pour la Défense et d’autres personnes intéressées par les problèmes de défense vues dans un contexte international, en tout environ 180 participants.

Le colloque était organisé par l’Institut Militaire de Québec en collaboration avec le programme de paix et sécurité de l’Université Laval. et avait pour thème : « Le sens de la puissance militaire : limites, défis et perspectives». Plusieurs anciens des CMR assistaient au colloque dont le Lieutenant-Général (ret) Evraire et le Brigadier-Général Richard Giguère, commandant du Secteur Québec de la Force Terrestre et de la Force Opérationnelle Inter Armées Est. Parmi les conférenciers, on pouvait noter d’autres anciens dont le Major-Général Nicolas Matern et le Lieutenant-Colonel (ret) Rémi Landry.

Les conférences étaient regroupées en trois volets : la rencontre juridique, la rencontre opérationnelle et la rencontre académique. La rencontre juridique a permis de mettre la table à l’ensemble des discussions en cadrant l’utilisation de la puissance militaire dans son contexte juridique au plan international et national. La rencontre opérationnelle a porté sur des aspects stratégiques et organisationnels des opérations extérieures en regroupant des praticiens de haut niveau français et canadien. Un général suisse à la retraite a amené un éclairage intéressant sur l’expérience de son pays dans un contexte de neutralité qui ne nie pas la solidarité internationale pour autant. Le dernier volet a amené les participants à réfléchir sur des aspects plus théoriques et sur les implications politiques et à plus long terme des interventions militaires.

Ce colloque de haut niveau a atteint son but qui était de réunir autour d’un même thème exploré par des spécialistes internationaux, des militaires, des étudiants qui seront éventuellement appelés à servir au sein d’organismes nationaux et internationaux et des personnes intéressées aux relations internationales et de favoriser les échanges.

La satisfaction des participants a été très grande et l’Institut Militaire de Québec a l’intention de récidiver l’an prochain.