Dr. B Asks, “What are you reading?” / Le Dr B. demande: «Que lis-tu?»

Love in the time of corona

Article by Dr. Erika Behrisch Elce

In book news, it’s not surprising that sales of “outbreak” and post-apocalyptic books have skyrocketed in the last few weeks: Albert Camus’s The Plague, Cormack McCarthy’s The Road, Margaret Atwood’s Oryx and Crake and Stephen King’s The Stand. When the world is ending, why not pick up a primer on what it might look like? They encourage a stalwart outlook, protection of loved ones, fully stocked pantries. They help us look forward into the frightening unknown.

But for this, my last installment for the semester, I want to push back on the gloom that looms in these books of the darkness to come. It makes sense that book sales should jump in the middle of a pandemic, but why do they have to be books of a frightening future? Books are the perfect companions for these isolating times, and so they should be the conversationalists we want to hang out with: they can make us think, make us laugh, make us feel okay about ourselves–just like the friends we may be missing. Being with a good book isn’t really being alone; within its pages, you get to enter a whole new world filled with characters guaranteed not to cough on you. So here is a short list of books that I myself am moving through in these uncertain days, books that give me a stalwart outlook, make me brave enough to protect my loved ones, and stock my intellectual pantry. I’d love to hear what your choices are, and happy reading, everyone.

Where the Terror Lies, by Chantel Lavoie: a book of poetry that celebrates both sides of life’s coin–the strength and vulnerability of motherhood, faith, and love
Love in the Time of Cholera, by Gabriel Garcia Marquez: a pandemic novel that is actually about love
The Book of Delight, by Ross Gay: a collection of short essays about the small bright points of delight we might find in the every day–even when we’re on our own


L’amour au temps de la coronavirus

Article par le Dr Erika Behrisch Elce

Dans l’actualité du livre, il n’est pas surprenant que les ventes de livres “flambée” et post-apocalyptiques soient montées en flèche au cours des dernières semaines: The Plague d’Albert Camus, The Road de Cormack McCarthy’s, Oryx and Crake de Margaret Atwood et The Stand de Stephen King. Lorsque le monde se termine, pourquoi ne pas prendre un aperçu de ce à quoi il pourrait ressembler? Ils encouragent une vision fidèle, la protection des proches, des garde-manger bien approvisionnés. Ils nous aident à regarder vers l’inconnu effrayant.

Mais pour cela, mon dernier versement pour le semestre, je veux repousser la tristesse qui se profile dans ces livres des ténèbres à venir. Il est logique que les ventes de livres sautent au milieu d’une pandémie, mais pourquoi doivent-elles être des livres d’un avenir effrayant? Les livres sont les compagnons parfaits pour ces temps d’isolement, et donc ils devraient être les causeurs avec lesquels nous voulons passer du temps: ils peuvent nous faire réfléchir, nous faire rire, nous faire nous sentir bien dans notre peau – tout comme les amis qui nous manquent . Être avec un bon livre, ce n’est pas vraiment être seul; dans ses pages, vous entrez dans un tout nouveau monde rempli de personnages garantis de ne pas tousser contre vous. Voici donc une courte liste de livres que je suis en train de parcourir en ces jours incertains, des livres qui me donnent une vision solide, me donnent le courage de protéger mes proches et de stocker mon garde-manger intellectuel. J’aimerais entendre vos choix et bonne lecture à tous.

Where the Terror Lies, de Chantel Lavoie: un livre de poésie qui célèbre les deux faces de la médaille de la vie – la force et la vulnérabilité de la maternité, de la foi et de l’amour
Love in the Time of Cholera, de Gabriel Garcia Marquez: un roman pandémique qui parle d’amour
The Book of Delight, de Ross Gay: une collection de courts essais sur les petits points lumineux de plaisir que nous pourrions trouver au quotidien – même lorsque nous sommes seuls