• Home
  • /
  • e. What's Happening At RMC
  • /
  • Dr. Gregg Wade Talks Observational Astronomy at the 2019 Cowan Prize for Excellence in Research Public Lecture / Dr. Gregg Wade parle d’astronomie d’observation à la conférence publique du prix Cowan 2019 pour l’excellence en recherche

Dr. Gregg Wade Talks Observational Astronomy at the 2019 Cowan Prize for Excellence in Research Public Lecture / Dr. Gregg Wade parle d’astronomie d’observation à la conférence publique du prix Cowan 2019 pour l’excellence en recherche

Above: Dr. Gregg Wade, winner of the 2019 Cowan Prize for Excellence in Research, lectures on “Serendipity, Souls, and The Scientific Enterprise.” // Ci-dessus: Dr. Gregg Wade, lauréat du prix Cowan 2019 pour l’excellence en recherche, donne des conférences sur «La sérendipité, les humains et l’entreprise scientifique».

Article by/de 25366 Anna-Michelle Shewfelt

Photos by Lt(N) Blake Patterson, RMC Public Affairs / Photos du Ltv Blake Patterson, Affaires publiques du CMRC

On the night of Monday, 25 Nov, a packed crowd gathered in Currie Hall for the 2019 edition of the Cowan Prize for Excellence in Research Public Lecture. The Cowan Prize, which is awarded annually to an RMC faculty member for distinction in the field of research, serves as the counterpart to the Class of 1965 Teaching Excellence Award and is intended to highlight the importance of research in the role of faculty at the College. The Prize was established with an endowment by former RMC Principal H24263 Dr. John Cowan and has the ongoing support of the RMC Foundation.

Le lundi 25 novembre au soir, une foule nombreuse s’est réunie à Currie Hall pour le prix Cowan d’excellence en recherche édition 2019. Le prix Cowan, décerné chaque année à un membre du corps professoral du CMRC pour une distinction dans le domaine de la recherche, sert de contrepartie au prix d’excellence en enseignement de la promotion de 1965 et vise à souligner l’importance de la recherche dans le rôle du corps professoral du Collège. Le prix a été créé avec le fonds de l’ancien directeur du CMRC, H24263 John Cowan, et a le soutien continu de la Fondation des CMR.

Dr. Gregg Wade, this year’s winner of the Cowan Prize, gave a lecture entitled “Serendipity, Souls, and The Scientific Enterprise.” “It’s always a joy to be here,” Dr. Wade said by way of opening. “This Prize is a testament to the research efforts of this institution and the importance of research to our role as faculty.”

Le Dr Gregg Wade, lauréat du prix Cowan de cette année, a donné une conférence intitulée «La sérendipité, les humains et l’entreprise scientifique.» «C’est toujours un plaisir d’être ici» , a déclaré le Dr Wade en guise d’introduction. «Ce prix témoigne des efforts de recherche de cette institution et de l’importance de la recherche pour notre rôle en tant que faculté.»

Dr. Gregg Wade: “As an astronomer the role of my research is to observe and understand.” // Dr. Gregg Wade: “En tant qu’astronome, le rôle de ma recherche est d’observer et de comprendre.”

For much of his lecture, Dr. Wade provided a fascinating glimpse into his research as an astronomer. “The role of my research,” he explained, “is to observe and to understand. Observations of distant stars, for example, help us to understand our own star. The projects I’m going to explain tonight, however, are unique in that they weren’t necessarily started with a purpose that led to their success. It was a matter of being in the right place at the right time and having talented people (and that’s the “serendipity” and “souls” in my title for tonight).”

Pendant une grande partie de sa conférence, le Dr. Wade a fourni un aperçu fascinant de ses recherches en tant qu’astronome. «Le rôle de ma recherche,» a-t-il expliqué, «est d’observer et de comprendre. Les observations d’étoiles lointaines, par exemple, nous aident à comprendre notre propre étoile. Les projets que je vais expliquer ce soir sont toutefois uniques en leur genre. qu’ils n’étaient pas forcément au départ un but qui a conduit à leur succès: il s’agissait simplement d’être au bon endroit au bon moment et d’avoir des personnes talentueuses (et c’est la «sérendipité» et les «humains» de mon titre pour ce soir ).»

Dr. Wade proceeded to discuss the MiMeS Project (Magnetism in Massive Stars) and the BRIGHT Constellation Project. “With MiMes it was really a case of being in the right place at the right time. About 2007 in Hawaii, we were there to observe and prepare a proposal. As astronomers we were moving from a paradigm where we actually went to the telescopes to observe to one where we submitted the request for the observation and those who actually run the telescopes get it and provide it to us. In having our proposal for the MiMeS Project approved we got 100 hours of observation time to schedule whenever we wanted to observe whatever we wanted. As a result, we were able to observe more than 600 massive stars throughour our galaxy.”

le Dr. Wade a ensuite discuté du projet MiMeS (magnétisme dans les étoiles massives) et du projet BRIGHT. «Avec MiMes, il s’agissait vraiment d’être au bon endroit au bon moment. Vers 2007 à Hawaii, nous étions là pour observer et préparer une proposition. En tant qu’astronomes, nous passions d’un paradigme où nous passions aux télescopes pour observez l’un des pays où nous avons soumis la demande d’observation et ceux qui gèrent réellement les télescopes l’obtiennent et nous les fournissent. En approuvant notre proposition pour le projet MiMeS, nous avons 100 heures de temps d’observation à programmer chaque fois que nous voulons observer n’importe En conséquence, nous avons pu observer plus de 600 étoiles massives à travers notre galaxie.»

The success of MiMeS, however, wasn’t just due to luck and opportunity. “It really came down to the people. The first paper from the project had 51 co-authors and workshops for the project continue even today.”

Le succès de MiMeS, cependant, n’était pas simplement dû à la chance et à l’occasion. «Les personnes travaillant sur le projet en ont vraiment bénéficié. Le premier document du projet comptait 51 co-auteurs et les ateliers sur le projet se poursuivent encore de nos jours.»

As he went on to describe with BRIGHT, it was actually a project that he had never intended to get involved with. “I was invited to get involved just as the project was launching in 2013. I’m now finishing up a term as the project Chair and I’ve also served as Vice Chair as well.” BRIGHT, he explained, is a joint venture between Canada, Austria, and Poland, and is a great example of countries with a small space program punching above their weight. “It put six very tiny little telescopes, each about the size of a car battery, into orbit. We point them at the brightest stars in the sky and observe tiny changes in their brightness over of period of months and years.”

Comme il a poursuivi en décrivant avec BRIGHT, il s’agissait en fait d’un projet dans lequel il n’avait jamais eu l’intention de s’impliquer. «J’ai été invité à participer dès le lancement du projet en 2013. Je termine actuellement un mandat en tant que président du projet et j’ai également été vice-président.» BRIGHT, a-t-il expliqué, est une coentreprise du Canada, de l’Autriche et de la Pologne, et constitue un excellent exemple de pays dotés d’un petit programme spatial dépassant leur poids. «Il a mis en orbite six minuscules télescopes, de la taille d’une batterie de voiture. Nous les orientons vers les étoiles les plus brillantes du ciel et observons de minuscules changements de luminosité au cours de mois et d’années.»

“We most recently had the luck to discover a stellar explosion, where one star was dumping material onto its companion star and causing a runaway nuclear explosion. We just happen to be looking in the right part of the sky. As it turned out, we had actually detected the explosion before it was officially discovered. When it was officially announced we went back through our data and found that we had detected it earlier.”

«Nous avons récemment eu la chance de découvrir une explosion stellaire, dans laquelle une étoile déversait des matériaux sur son étoile compagnon et provoquait une explosion nucléaire galopante. Nous avons justement été en train de regarder dans la partie droite du ciel. Nous avions en fait détecté l’explosion avant sa découverte officielle. Lors de l’annonce officielle, nous avons revu nos données et constaté que nous l’avions détecté plus tôt.»

As Dr. Wade stressed in his closing remarks, “We can try to conceive of scientific projects that are well thougt out from the beginning but there’s no substitute for being in the right place at the right time and having talented people.”

He was also quick to underscore just how important the people really are. When asked how these teams had been able to accomplish so much, he answered, “The people I work with understand the human side of the equation. They’re ready to work and to contribute. I’m honestly not sure what makes that work but it has. I’ll just chalk it up to luck!”

Comme le Dr Wade l’a souligné dans ses remarques finales, «Nous pouvons essayer de concevoir des projets scientifiques qui sont bien réfléchis depuis le début, mais rien ne peut remplacer le fait d’être au bon endroit au bon moment et d’avoir des personnes talentueuses.»

Il n’a pas tardé à souligner à quel point les gens sont importants. Lorsqu’on lui a demandé comment ces équipes avaient pu accomplir autant de choses, il a répondu: «Les personnes avec qui je travaille comprennent le côté humain de l’équation. Elles sont prêtes à travailler et à apporter leur contribution. Honnêtement, je ne suis pas sûr de ce qui fonctionne si bien. mais ça a été le cas. Je vais me fier à la chance!»

14458 BGen (ret’d) Dr. Harry Kowal, Principal of RMC, left, and 15592 Dr. Pat Heffernan, Vice Principal for Research and Dean of Graduate Studies, right, present Dr. Gregg Wade, centre, with the framed copy of the poster for his lecture. // 14458 Le Bgén (retraité), le Dr Harry Kowal, directeur du CMRC, à gauche, et le 15592 Dr Pat Heffernan, vice-directeur de la recherche et doyen des études supérieures, à droite, présente au Dr Gregg Wade, au centre, la copie encadrée de l’affiche pour sa conférence.