Élof Dina Lupascu: Ma course à obstacles / OCdt Dina Lupascu: My Obstacle course 2020

Gracieuseté des Affaires publiques du CMR Saint-Jean / Courtesy of RMC Saint-Jean Public Affairs

Article rédigé par Élof Dina Lupascu

Sept semaines d’entraînement pour deux heures de souffrance. Je parle bien de la course à obstacles qui marque la fin du programme d’orientation des élèves-officiers de Première année (POPA). C’est les deux heures les plus importantes du POPA alors tu te donnes à 110%.

Cette fameuse course à obstacles a commencé avec le cri de guerre de chaque escadron (quatre au total : Jolliet, Tracy, Richelieu et Iberville). Voir la créativité et l’esprit d’équipe de tous les escadrons était vraiment impressionnant. Après les présentations, les élèves-officiers (élof) sont partis se tremper dans les eaux boueuses et froides du Richelieu. Cette baignade, c’est surtout pour donner du fil à retordre à toutes les équipes en devant composer avec le poids additionnel des vêtements mouillés. De plus cela évoque les situations potentielles qui nous attendent en tant que militaires puisque nous devrons être prêts à affronter toutes sortes de situations dans n’importe quelle condition météorologique, que ce soit sous le gros soleil ardant ou des pluies torrentielles.

La course à obstacles est constituée de 10 obstacles, chacun comportant ses difficultés. Que ce soit passer toute l’équipe au-dessus d’un mur de 18 pieds, nager dans le Richelieu avec un mannequin de 250 livres ou de tirer un camion de 3 tonnes, les élèves-officiers étaient prêts à tout pour faire gagner leur escadron. C’est pendant ces obstacles qu’on voyait l’esprit d’équipe; que ce soit de la part des seniors qui encourageaient les élof ou de la part des camarades qui faisaient en sorte que le moral de l’équipe reste haut. Quand une personne était au bout de ses limites, les membres de l’équipe étaient toujours là pour les soutenir et pour ne pas les abandonner.

Quand la course à obstacles a été finie, on a pu constater à quel point les élof étaient épuisés et qu’ils avaient hâte de de se laver et de se changer. Cependant, toute l’énergie qu’il leur restait était concentrée sur une seule chose…connaître l’escadron gagnant. Le suspense a duré plus de 20 minutes. Le moment tant attendu est arrivé :  malheureusement Richelieu s’est retrouvé en dernière place, suivi de l’escadron Iberville. Tracy a remporté la course à obstacles haut la main avec 20 points d’avance sur Jolliet, qui s’est mérité la deuxième place.

Pour les élof, la journée s’est finie avec un délicieux souper préparé par la Corporation du Fort Saint-Jean. Tout le monde était heureux que cette étape marquant l’entrée officielle des élof au sein de l’Escadre des-officiers soit derrière eux. Il n’y a pas eu de tensions entre les escadrons, puisqu’importe la position obtenue, au final, les élof du Collège militaire de Saint-Jean restent une famille, et c’est ce qui importe. Les élof ont tous célébré comme s’ils étaient tous en première place, et c’est ce qui fait de cette journée une journée parfaite. Ici au CMR Saint-Jean on est une famille et on le ressent.


Article by OCdt Dina Lupascu

Seven weeks of training for two hours of intense suffering. Of course, I am talking about the obstacle course that marks the end of the First Year Orientation Program (FYOP). These are the two most important hours of FYOP; this is why you give your 110%.

This famous obstacle course started with the war cry of each squadron (four in total: Jolliet, Tracy, Richelieu and Iberville). Seeing the creativity and the team spirit of all the squadrons was breathtaking. After the presentations, the officer cadets (OCdt) went to bathe in the muddy and freezing waters of Richelieu River : the additional weight of wet clothing would then provide a disadvantage to all of the teams, but also reflecting that as a members of the Canadian Armed Forces, we must be prepared to deal with all kinds of situations in any weather condition, whether it is scorching hot sun or torrential rains.

The obstacle course consists of 10 obstacles, each one with its challenges. Whether we had to make our team pass over an 18-foot wall, to swim in the Richelieu with a 250 pounds mannequin or to pull a 3-ton camion, all OCdt’s were ready to do everything to make their squadron win. It is during the obstacles that we could see team spirit, with staff encouraging the OCdt’s and the teammates making sure that the moral of the team stayed high. When a person was striving and had almost no forces left, teammates were always there to push them and to make sure they did not quit.

When the obstacle course ended, all the OCdt’s were exhausted and were impatiently waiting to take a well-deserved shower. However, the only thing that they wanted that point was to discover the winning squadron. The suspense lasted for more than 20 minutes. The long-awaited moment had arrived. Sadly, Richelieu found themselves in the last place, followed by Iberville. Tracy won the obstacle course easily with 20 points more than Jolliet, who won second place.

For the OCdt’s, the memorable day ended with a delicious meal prepared by the Corporation du Fort St-Jean. Everyone was happy to have made it through the FYOP and the obstacle course marking the OCdts’ official entry in the Officer Cadet Wing. There were no tensions between the squadrons because no matter what place you won in the obstacle course, Royal Military College Saint-Jean OCdts stick together like a family. The OCdt’s all celebrated like they all won first place, and this is what makes this day so special. At RMC Saint-Jean, we feel like we are family.

Leave a Reply