Élof William Michaluk: Mon Arrivée au CMR Saint-Jean / OCdt William Michaluk: My Arrival at RMC Saint-Jean

Gracieuseté des Affaires publiques du CMR Saint-Jean

Ma première journée au CMR Saint-Jean a été vraiment intéressante. Je suis de nature plutôt calme et je dois avouer que j’ai ressenti de la nervosité lorsque j’ai officiellement débuté ma carrière militaire. Le choix de carrière est une étape vraiment importante dans la vie d’un individu et je suis très fier d’avoir choisi une profession au sein des Forces armées canadiennes et de débuter ma formation au CMR Saint-Jean.Le jour où j’ai quitté la maison pour le CMR Saint-Jean, j’ai dû dire au revoir à de bons amis et à ma famille. C’était un moment émouvant, mais j’avais aussi vraiment hâte de vivre l’expérience que j’avais choisie. J’ai quitté la maison, ma voiture remplie de bagages, vers une nouvelle vie, habité d’un mélange de nervosité et de confiance. Je ne savais pas à quoi m’attendre étant donné la pandémie, une nouvelle ville, une nouvelle vie, mais je savais une chose: ma vie allait changer.

À mon tout premier jour au CMR Saint-Jean, j’ai eu la chance de rencontrer des personnes extraordinaires et intéressantes. Nos conversations courtoises sont rapidement devenues amicales et j’ai vite eu la sensation de connaître ces personnes depuis toujours alors qu’on venait à peine de se rencontrer. Lors des jours qui ont suivis, nous avons eu la chance de vivre une expérience que peu de gens ont la chance de vivre : la rencontre du personnel dévoué et enthousiaste attitré aux étudiants de première année. Nous avons aussi eu la chance de vivre de vieilles traditions, tel que la “passing of the square” ainsi que des défis ardus mais stimulants comme la course à obstacles.

Lors de mon arrivée au CMR Saint-Jean, tout était clairement expliqué et on m’a fait faire une visite guidée des environs. Ceux qui m’ont accueilli étaient respectueux et aidant et ont répondus avec courtoisie à mes questions. On m’a montré ma chambre, j’ai eu du temps pour défaire mes valises et m’installer et j’ai pu rencontrer mes collègues. En général, je peux dire que la nourriture au Collège est bonne, le site est paisible et les chambres sont assez confortables. Au début, les règles étaient vraiment strictes pour la période d’auto-isolement dû à la pandémie de COVID-19 afin d’assurer la santé et la protection des nouveaux et de prévenir la propagation du virus. Après deux semaines de règles strictes, les règles ont été assouplies, ce qui a permis aux élèves-officiers de développer un esprit d’équipe avec des activités de cohésion. La vie militaire nous aide à développer le respect, la maturité et à adopter un style de vie actif.

En tant que membre des Forces armées canadiennes, je réalise également que toutes les ressources et le soutien sont là pour nous aider à réaliser nos objectifs et nous aider à cheminer dans les épreuves de la vie. Quelques semaines après mon arrivée au CMR Saint-Jean, j’ai vécu une épreuve difficile dans ma vie personnelle. J’ai reçu tout le support nécessaire afin de traverser cette épreuve. Cela m’a permis de persévérer et de poursuivre mes aspirations professionnelles. Je suis vraiment reconnaissant de l’opportunité que m’offre le CMR Saint-Jean.


Courtesy of RMC Saint-Jean Public Affairs

My first day at RMC Saint-Jean was very interesting, to say the least. I admit that, as someone who’s never really been stressed in life, finally taking the first step towards my ideal career had me nervous. It’s a really big step to take in someone’s life, and I’m glad I was able to take it at RMC Saint-Jean.

The day I had to leave for RMC Saint-Jean, I said goodbye to many close friends and family. It was a very emotional day for me, but I was so excited to live something new and different deep down. With all my luggage packed, I took the path to my future with a mix of nerves and confidence. I wasn’t sure what to expect as a result of the lingering pandemic as well as a complete change of scenery for me; however, I knew one thing; that from the moment I would pass the gates of Fort Saint-Jean with my car, my life would change.

On my very first day at RMC Saint-Jean, I had the opportunity to meet some amazing and interesting people. Our friendly conversations quickly lead to the feeling of having known each other for months. Together, in the days that followed, we had the opportunity to experience something so few people ever get to live in their life with the investment from the First Year Orientation Program and its passionate staff. We got to live through the college’s oldest traditions, such as “the passing of the square” and fun but challenging exercises such as the obstacle course.

Upon my arrival at RMC Saint-Jean, everything was clearly explained, and I was quickly shown around campus. Those welcoming me were very respectful and helpful when responding to any questions I had. I was shown to my room, given the day to unpack all my luggage, and that’s when I got to meet all my peers. Generally, at the college, I learned that the food is great, the location is nice, and the rooms are good enough. At first, the college was very strict with all the preventive measures against COVID-19 to ensure that none of the new officer cadets were infected with the virus. Still, after two weeks of strict regulations, the rules were loosened, allowing the officer cadets to develop more team spirit with cohesion activities. The military life helped us learn how to be more respectful, more mature, and live a more active lifestyle.

As someone in the Canadian Armed Forces, I realized that you get so many resources and support to help you achieve your goals and keep you on track. I experienced this firsthand when I went through some tough times and was given some very bad news about my personnel life. The college gave me support and encouraged me by reminding me that I could only keep pushing forward. For the opportunity of a lifetime, I am so thankful to attend RMC Saint-Jean.