Ian Parenteau en Haïti lors des élections présidentielles

Ian Parenteau en Haïti lors des élections présidentielles

Ian Parenteau (20228), professeur de sciences politiques au Collège militaire royal de Saint‑Jean, revient d’un séjour de 8 jours en Haïti où il a pris part à une mission d’observation des élections présidentielles organisée par l’Organisation des États américains (OÉA) et la Communauté caribéenne (Caricom). La délégation était composée d’observateurs provenant des 21 pays membres de l’OÉA parmi lesquels une vingtaine de Canadiens/Québécois. La mission d’observation a envoyé des équipes dans les dix départements du pays et Ian Parenteau a été déployé dans la région sud autour de Les Cayes. Les membres de la mission avaient pour mandat d’observer le bon déroulement du scrutin et de noter toute irrégularité. Leur travail s’inscrit dans le processus plus large de validation de l’élection auprès du peuple haïtien et de la communauté internationale.

Bureau de vote 4, Centre de vote, Vieux-Bourg-d’Arguin, département du Sud, 20 mars 2011

Polling station 4, Voting center, Vieux-Bourg-d’Arguin, Southern Departement, March 20, 2011

Malgré les conditions logistiques difficiles pour tenir des élections – la plupart des centres de vote n’avaient pas d’électricité, ce qui complique par exemple la compilation des votes en soirée – et en dépit des troubles survenus lors du premier tour du scrutin le 28 novembre dernier qui avait fait plusieurs morts, aucune irrégularité majeure n’a entaché le scrutin du 20 mars. Selon les résultats préliminaires du Comité électoral provisoire (CEP), Michel Martelly aurait remporté l’élection.

Soldat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah)

Centre de vote, Vieux-Bourg-d’Arguin, département du Sud, 20 mars 2011

Soldier from the Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah)

Voting center, Vieux-Bourg-d’Arguin, Southern Departement, March 20, 2011


Enfin, les effets du tremblement de terre de janvier 2010 sont encore très visibles à Port-au-Prince, voilà pourquoi le peuple haïtien fonde beaucoup d’espoir dans ce scrutin.

Ian Parenteau en face du Palais présidentiel haïtien le 18 mars 2011

Ian Parenteau in front of the Haitian Presidential Palace, March 18, 2011

Ian Parenteau in Haiti for the presidential elections

Ian Parenteau (20228), a professor of political science at the Royal Military College Saint‑Jean, returned from a 8 days stay in Haiti where he took part in an observation mission to the presidential elections organized by the Organization of American States (OAS) and the Caribbean Community (Caricom). The delegation was composed of observers from the 21 OAS member countries including a score of Canadians / Quebecois. The mission sent teams to the country’s ten departments and Ian Parenteau was deployed in the southern department around Les Cayes. The mission members were mandated to observe the proper conduct of polling and to report any irregularities. Their work fits into the broader process of validating the election with the Haitian people and the international community.

Despite the difficult logistical conditions to hold elections – most polling stations had no electricity, which makes hard the compilation of the votes at night for example – and despite the unrest in the first round of voting on November 28 which had resulted in several deaths, no major irregularities marred the election on March 20. Preliminary results of the Comité électoral provisoire (CEP) has declared Michel Martelly winner of the election.

Finally, the effects of the earthquake of January 2010 are still highly visible in Port-au-Prince, therefore, the Haitian people places great hope in this election.