LE CMR AU SOMMET DES APPALACHES

Bas de vignette 15 : Les élèves-officiers du Collège militaire royal de Saint-Jean et leurs instructeurs posent fièrement avant l’ascension du Mont Washington le 12 février 2011.

(Crédit Photo : Sergent Claude Savard)

LE CMR AU SOMMET DES APPALACHES

– un article de l’Élève-officier Sully Héraud 25636

Du 10 au 13 février derniers, dix élèves-officiers du Collège militaire royal (CMR) de Saint-Jean et cinq de leurs instructeurs ont relevé un défi de taille : l’ascension du Mont Washington, dans le New Hampshire.

Cette activité visait à récompenser l’excellence de dix élèves-officiers dans les quatre composantes du Collège, soit les études, le sport, le bilinguisme et, bien sûr, le leadership. Cette aventure a été mise sur pied par l’Adjudant-maître Pierre Bellemare, sergent-major d’escadre de la Division des élof du CMR Saint-Jean, et son équipe, l’Adjudant Dave Limon et les Sergents Claude Savard, Martin Bernard et Éric Paré

Grâce à la cellule d’opérations en montagne avancées du Centre d’instruction supérieur en guerres terrestres de la Base des Forces canadiennes de Trenton et à la cellule d’opérations en montagne du 1R22R, les élèves-officiers ont eu accès à de l’équipement de haute technologie. Ceci leur a permis de bien profiter de leur aventure de deux jours en montagne. L’équipe d’instructeurs hautement qualifiés du CMR Saint-Jean, dont le Sergent Savard qui a mené pas moins de dix expéditions au Mont Washington, a prodigué une préparation rigoureuse à l’équipe.

Après une arrivée tardive au Joe Dodge Lodge et une nuit remplie de trépidation, l’équipe s’est levée d’aplomb le vendredi matin pour affronter la montagne. Le premier jour consistait en une introduction qui portait sur l’utilisation de l’équipement spécialisé et certaines notions de base sur la marche sécuritaire en montagne au moyen de cordes Une expédition de trois heures dans les pistes du Mont Washington a permis de consolider les notions apprises et de se familiariser avec les conditions hivernales typiques d’un mois de février. Il faut mentionner que la montagne culmine à 1 916 mètres d’altitude et a la réputation d’être un des endroits où l’on retrouve les pires conditions météorologiques du monde!

L’ascension de la montagne elle-même s’est fait le second jour. Les 15 militaires aguerris ont grimpé les sentiers de la route du Lion’s Head Winter, une piste d’environ un mètre de large qui sillonne le flanc de la montagne en pente abrupte. Les aventuriers ont ensuite dû marcher sur la face dénudée de la montagne en affrontant des vents de face qui soufflaient à plus de 140 km/h. À la grande déception de l’équipe, les vents violents de la force d’un ouragan et les conditions extrêmes du sommet ont contraint l’équipe à rebrousser chemin à quelque 200 mètres du sommet.

Malgré le fait que le sommet n’a pas été atteint, l’expertise et l’instruction des membres du rang ont permis aux élèves-officiers de mener une expédition sécuritaire et de permettre l’acquisition de nouvelles connaissances pour les futurs officiers. Tous sont revenus au CMR Saint-Jean avec une multitude de bons souvenirs et une meilleure connaissance de ce à quoi ressemblent les opérations hivernales en montagne.


One Comment

  • Jean Le Bouthillier

    February 21, 2011 at 5:50 pm

    Congratulations to the staff who organized this rewarding activity for the cadets. I think that their vision and superior mentoring work in preparing this exercise are highly commendable.

    I’m especially glad to see that this activity was only made available to the top performing cadets. This will certainly foster excellence and show others that hard work pays off! Keep leading the way CMR St-Jean!