Les événements sur et autour de la péninsule / Happenings On and Around the Peninsula

***

Kingston Branch Celebrates Valentine’s Day

Article and Photos by 25366 Anna-Michelle Shewfelt

This past Thursday, February 14, members of the Kingston Branch of the RMC Club and their spouses gathered at the Senior Staff Mess for their annual Valentine’s Day Luncheon. Following drinks and the meal they were treated to a presentation by Brett Christopher, Managing Artistic Director of the Thousand Islands Playhouse.

***

De gauche à droite: Élof Balagtas, Élof Hoornweg, Élof King, Élof Wyonch, Aspm Wang, Élof Sturgeon, Élof Kim, Élof Clark

LES CADETS DU CMR METTENT EN PRATIQUE LEURS CONNAISSANCES

LORS DE LA COMPÉTITION D’INGÉNIERIE DE L’ONTARIO

Par 27949 Élof (III) Yu Jie Wang

Du  18 au 20 janvier dernier, moi-même et sept autres élève-officiers de la faculté de génie du CMR avons participés à la compétition d’ingénierie de l’Ontario, tenue à l’université McMaster.

Après avoir gagné la compétition interne de conception en génie du CMR, les deux équipes de quatre participants (une équipe senior et une équipe junior) se sont  vus accordés la chance de représenter le Collège à la compétition d’ingénierie de l’Ontario.  Il s’agit là d’une compétition annuelle entre les universités d’ingénierie de l’Ontario, mettant au défi les participants pour présenter des solutions à des simulations de problèmes d’ingénierie dans un contexte réaliste et ce, dans différentes catégories de compétition, tel que conception, consultation et débat.

Après s’être levés tôt vendredi matin, nous avons quitté le CMR pour arriver à l’hotel  Sheraton à Hamilton en début d’après-midi.  L’équipe a pu apprécié un bon déjeûner à un restaurant local avant de se présenter au gala d’ouverture.  Plus tard dans la soirée, lors du gala d’ouverture, les compétiteurs se sont fait rappelé de l’important rôle joué par les ingénieurs au sein de la société ;  les équipes seniors et juniors ont alors rejoints leur groupe de compétition respectif.

Le défi lancé à l’équipe junior consistait à concevoir un mécanisme de récupération sous-marin capable de surmonter les difficultés reliées aux opérations de récupération au fond des lacs.  De leur part, l’équipe senior avait reçu comme tâche de concevoir un robot de réparation de route autonome capable de déceler les nid-de-poules automatiquement et les remplir, créant ainsi une solution complète.  On a travaillé sur la phase conceptuelle à partir de huit heure, vendredi soir et ce, jusqu’à deux heure du matin.  Pendant cette phase, les équipes se sont acharnées tout au long de la nuit afin de compléter,  bâtir et évaluer leur concept.  Il était tard dans la nuit quand les deux équipes ont pu finaliser leur concept respectif :  une grue excavatrice capable de ramasser les cibles du fond du lac et les repositionner sur la rive, en ce qui a trait à l’équipe junior.  De leur part, l’équipe senior a su créer un appareil de type “rover” téléguidé équipé de détecteurs ultrasoniques.  Une fois la phase conceptuelle complétée, les équipes ont retraités vers l’hotel pour un repos bien mérité.  Présentations et essais les attendaient tôt, le lendemain matin.

Samedi matin, on pouvaient sentir la tension alors que les équipes se préparaient à présenter leurs projets, espérant un résultat positif quand ça compte le plus :  lors des essais préliminaires.  Juste avant le premier essai, on a vivement pratiqué notre présentation à quelques reprises ; on a aussi discuté les questions potentielles des juges et les réponses les plus appropriées aux dites questions.  Vêtus d’une tenue d’affaire, on a alors présenté notre projet, ses attributs et mode d’opération à un comité de juges,  espérant les convaincre que nous avions la meilleure solution.  Après tout ceci, la journée était encore jeune ; les équipes allaient alors mettre leur projet au test sous l’œil attentif des juges et des spectateurs plus tard dans la journée.  Entre-temps, on a pu visiter les expositions industrielles, se familiarisant avec différents futurs projets planifiés par les compagnies d’ingénierie canadienne.

Finalement, il était temps de passer aux essais.  Le concept de l’équipe junior a très bien fonctionné.  Celui de l’équipe senior a cependant connu certaines difficultés.  Des difficultés qui, somme toute, se sont avérés être étonnamment coutumiers quant aux défis rencontrés cette année. Les juges ont offerts des commentaires for louables à nos deux équipes, les félicitant pour leurs efforts et leur concept.  Il était maintenant temps de se préparer pour le gala de fermeture de la compétition.

En soirée, on se prépara pour le gala de fermeture officiel.  Suivant la tradition suivie par les participants du CMR, à la compétition annuelle d’ingénierie de l’Ontario, on se présenta au gala vêtus de notre uniforme écarlate.  Revêtus de l’uniforme écarlate, on a certainement volé la vedette, générant plusieurs dialogues, parlant à tous et chacun à propos de l’unique expérience d’être un étudiant au CMR.  On a aussi partagé notre contexte d’ingénieurs avec les autres participants de l’Ontario.  Tout au long de la soirée, nous avons eu l’opportunité de jouir d’un bon repas tout en regardant la compétition finale des débats, applaudissant les gagnants des différentes catégories.  À la conclusion du gala, marquant la fin de la compétition, on s’est changé afin de participer aux autres évènements sociaux ; on continua à se mêler aux autres étudiants en ingénierie dans une atmosphère plus détendue.

On se réveilla tôt le lendemain pour retourner au CMR, emportant avec nous, dans notre cœur, l’esprit énergétique conféré lors de la compétition.  Cette compétition a demandé aux deux équipes d’appliquer un niveau de connaissance considérable et aussi de se servir de l’expérience obtenu par leur éducation en tant qu’ingénieurs au CMR.  En bout de ligne, les deux équipes ont bien fait, produisant des solutions créatives et fort bien conçues.  La compétition d’ingénierie de l’Ontario s’est avérée être particulièrement gratifiante car cela nous a permis de relever le défi pour travailler ensemble malgré les contraintes en temps et en matériel, nous préparant ainsi pour nos futures carrières.

Du point de vue personnel, en tant que responsable de l’excursion, agissant comme leader des équipes tout au long de la compétition, en passant par la planification logistique et la philosophie conceptuelle, j’ai acquis une expérience de leadership d’une grande valeur.  Cette expérience m’a permis d’internaliser le fardeau, le privilège, et la récompense d’avoir eu à diriger un tel groupe d’individus des plus talentueux.

En conclusion, les autres membres de l’équipe et moi-même sommes très reconnaissants pour le financement de la part de la fondation du CMR, ce qui a rendu cette expérience possible pour nous.  On espère être en mesure de continuer à poursuivre de telles opportunités pour représenter le CMR dans le futur.

For the English version of this article and more photos from the event please see here.

***

Article et photos gracieuseté de Blake Patterson, RMC PAO

Le dimanche 10 février, dans le cadre de leur développement professionnel, les élèves-officiers ont pu voir des techniciens de recherche et sauvetage (RS) sauter d’un avion CC-130H Hercules dans le champ intérieur du CMR en simulant une mission de RS. Les sauteurs ont ensuite été récupérés par un hélicoptère CH-146 Griffon après avoir échangé avec les étudiants du CMR au sujet de la vie dans l’Aviation royale canadienne. Quelle expérience universitaire unique! #VéritéDevoirVaillance#VieSurCampusCMR

//

On Sunday, February 10, as part of their professional development, officer cadets had the opportunity to witness search and rescue (SAR) technicians jump out of a CC-130H Hercules aircraft onto RMC’s inner field as a simulated SAR mission. The jumpers were then picked up by a CH-146 Griffon helicopter after interacting with the RMC students about life in the Royal Canadian Air Force. Talk about a unique university experience! #TruthDutyValour #RMCCampusLife

***

Le saviez-vous? En 1964, le Dr George Stanley, doyen des arts du Collège militaire royal du Canada (CMR), a créé un design pour ce qui est toujours notre drapeau national! Le débat sur le grand drapeau a commencé au début de 1963 lorsque le premier ministre Lester Pearson a été élu. La conversation a été officiellement soulevée à la Chambre des communes en juin 1964. À l’époque, il y avait trois projets à débattre. L’un de ces projets a été présenté par le député libéral John Matheson. Le design de Matheson a été créé par l’ami de Matheson, le Dr George Stanley, doyen des arts au CMR. Le nouveau drapeau canadien ressemblerait beaucoup au fanion du CMR (un centre blanc bordé de deux bandes rouges verticales et les armoiries du CMR au centre) – mais au lieu des armoiries du CMR, il y aurait une seule feuille d’érable rouge au centre. Le design a été considéré comme très élégant et libre de toutes les références controversées qui ont été trouvées dans le Red Ensign et le Pearson Pennant. Le 15 décembre 1964, le design de Stanley fut officiellement approuvé. Sa Majesté la reine Elizabeth II a approuvé la conception en janvier 1965 et le drapeau officiel a été arboré à travers le Canada le 15 février 1965. Lors de la première journée du drapeau au CMR, tous les élèves-officiers et le personnel militaire se sont formés sur le terrain de parade pour assister à la levée du drapeau. 2364 Le commodore de l’air Leonard Birchall, commandant de CMR, a lu l’acte du Parlement proclamant le dessin de Stanley comme drapeau national du Canada. Le Red Ensign a été abaissé du mât pour la dernière fois au son d’un clairon. Au deuxième coup de clairon, le nouveau drapeau national du Canada a été arboré pour la première fois à travers le pays.

//

Did You Know? In 1964, Dr. George Stanley, the Dean of Arts at the Royal Military College of Canada (RMC) created the design for what is still our National Flag! The Great Flag Debate began early in 1963 when Prime Minister Lester Pearson was elected. The conversation was officially raised in the House of Commons in June of 1964. At this time there were three designs up for debate. One of these designs was brought forward by Liberal MP John Matheson. Matheson’s design was created by Matheson’s friend Dr. George Stanley, the dean of arts at RMC. The new Canadian flag would closely resemble the RMC Pennant (a white center bordered by two vertical red stripes and the RMC coat of arms in the center)- but instead of the RMC coat of arms there would be a single red maple leaf in the center. The design was considered very elegant and free of any controversial references that were found in both the Red Ensign and the Pearson Pennant. On the 15th of December 1964 Stanley’s Design was officially approved. Her Majesty Queen Elizabeth II approved the design in January of 1965 and the official flag was flown across Canada on February 15th 1965. On the first Flag Day at RMC all of the officer cadets, and military staff formed on the parade square to witness the raising of the flag. 2364 Air Commodore Leonard Birchall, Commandant of RMC, read the Act of Parliament proclaiming Stanley’s design as Canada’s National Flag. The Red Ensign was lowered from the mast for the last time to the sounding of a bugle. At the second sound of the bugle, the new national flag of Canada was raised across the country for the first time.

Source

***

This Week in Professional Development

With Thanks To 27467 OCdt (IV) Daniel Zhao, CWIIO

Third Year – 27897 NCdt Christina Pongetti

The Third Years were given time to complete an online course on the DLN Learning Management System. The course, “Instructional Techniques”, aimed to give us tools to lead a class based on POs. The first module gave us an introduction on how to instruct a class and what it means to be an instructor. The second module’s focus was preparing engaging lessons and the third module gave us the basic principles of instruction. In addition to this, the course taught us about Adult Learning Principles, training aids, before-during-post class tips, and questioning techniques. The course also included periodic quizzes throughout. The content in this course will help us during our future careers as officers. Though some of us may not be teaching classes, we will all have to hold briefings for any number of people. It will be important to remember the learning outcomes of this online course for future reference.

Second Year – 28464 NCdt A Pelletier

This week we applied what we learned two weeks ago by giving a briefing to our squadron staff on an event to be held in RMC. For us it was about the upcoming Bike-a-Thon where we established our course of action for the event and what equipment we would need. It was clear that precise and understanble information is essential when you’re passing down orders or giving a brief.

First Year – 29139 Corey Northcott

This week’s PMT for the First Years was DCdts hour followed by a brief by the COR. The DCdts hour acted as a wakeup call for most of the First Years, rReminding us of what this place is and what we’re obligated to do. There was nothing out of line and it was very useful to put us back in the correct mindset. The brief by the COR was very well done in terms of keeping it concise and to the point.