Meet the Branches

Meet the Branches – Ottawa Branch

Over the next several issues we will be highlighting the Branches so our readers can “meet” the Branch Presidents and get up to speed on recent branch activities.

Branch Name:  Ottawa Branch

Current President:  5276 J.R. Digger MacDougall

Contact Info for Branch:  [email protected]

Current number of members:  2000

Serving:  The National Capital and surrounding areas.

It was an easy transition to attend Military College after having served in the militia (8 Sigs Regt, Toronto), high school cadets for five years and 4 cadet camps. However, getting in was tougher than I thought because, as a child, I had attended Russian School in Toronto at the height of the fearful buildup during the Cold War. After having applied to attend, in order of preference, RMC, CMR, and Civvy U, I received a CN telegraph message that I was accepted to attend the Canadian Services College Royal Roads starting in September 1957, 60 years ago.

I had a great Armed Forces career of 33 years as an Armoured Officer, Army Aviator and Military Psychologist. I served in Germany with NATO, Cyprus with the UN, all across Canada, in 3 Command HQs, NDHQ 3 times, in CF Schools and on Base staffs. That was followed by 13 years of employment during military retirement, as a Certified Human Resources Professional (CHRP), recruiter for the UN (UNPROFOR), team leader for the establishment of a large university in Bangladesh and Managing Director for the national office of a financial planning company. I attended my first Ex-Cadet weekend in the year I graduated, 1961, when I returned to visit my old Flight, 57 strong – (LaSalle), with several cases of spiritus fermentus. During that weekend I joined the RMC club of Canada and I met and befriended two graduates from the classes of 1905 and 1906. These two Ex-Cdts were born before the Northwest Rebellion of 1885. They were in their 80s and returned to RMC after approximately 60 years and, as I was a student of Canadian history; quite a find. I have been a Member of what is now the Royal Military Colleges Alumni Association Inc. since that time. In an interesting and recent parallel situation, I have returned to RMC to participate in a “Resilience Plus” event as an Ex Cdt in my 80s, back after 60 years, learning from cadets.

Throughout all postings, I was as active in the Club as exigencies of the service would allow during my military career. When I retired, I immediately moved into leadership positions within the Ottawa Branch of the Club by volunteering to serve on the leadership team in a role I really enjoyed – taking a bus load of interested and potential cadet recruits and their parents to RMC for an all-day tour which I had arranged. I did this annually for 10 years. They enjoyed interacting with cadets while I enjoyed the planning, organizing and leading of the group for the day’s activities.

As a student of the behavioural sciences I have learned that: if an organization can stimulate the interests, satisfy the needs, share the values and enhance the self-esteem of an individual, that individual will join and stay with that organization until it stops doing one or more of those things. Such has been the case with me in the RMC Club.

I attended my first RMC ex-Cadet weekend from The FGH in Camp Petawawa, my second, from RCAF Station Centralia while undergoing primary flying training as an Army Officer, and my third, from Camp Borden where I was an instructor and 2 I/C D&M Sqn at the RCAC School. In the latter case, I had heard on the grapevine that the Army Camp Commander, Brigadier Moogt, would be driving to RMC so I phoned his secretary to see if I could travel with him. I was chauffeured through the Camp and the RCAC(S) lines, and on to Kingston, in a Rolls Royce sedan while I sat in in the back seat. His son was a year behind me so the Brigadier and I had a limited chat about the army other neutral subjects en route.

Overseas and some whole Canadian postings put a damper on some of my club participation but I was active in Toronto, London (when I was in grad school at UWO), and Ottawa clubs until I retired. My last posting, NDHQ in 1987, brought me back to Ottawa where I retired and where I got more heavily involved in all types of volunteer organizations at the leadership level. Within the Ottawa branch, I passed through a few VP positions before I succeeded the late Jarrott Holtzhauer, Col (ret’d) as president. Following a good run in that position I learned that I had cancer big time seven years ago and that I might not make it to Christmas 2015. Therefore, I resigned from the five chair and four additional board member positions I held across many organizations including the RMC Club, notwithstanding that I had been elected a few years earlier as president for life. Once I got back on my feet and it looked like I was going to live for another 20 years, members of the branch re-elected me as president for life. I consider it a real honour to serve the members of the branch and the RMC Alumni Association. Because of the outstanding and highly talented members of the leadership team, which I chair, as well as mentors from within the branch, my job is easy, as would be anyone’s.

It is not a surprise that many ex-cadets find themselves being asked to serve in leadership positions in organizations, associations, not-for-profit organizations and charities. A good place for learning is within the Club/Association. The branch presents a relaxed environment in which to learn governance, board operations, financial statement reading, Robert’s Rules of Order and procedures/processes that every board of every organization requires. For those who enjoy answering to the call for leadership, I recommend strongly joining and volunteering to serve on your local branch leadership team.

The Ottawa branch covers a large geographical area of Ontario and Québec. There were over 2700 members when I first joined and well over 2000 members today. I believe this is the largest branch in the Association. I am proud to say that as a branch, in addition to individual gifts, we have donated annually $10,000+ to the club and the foundation and have responded frequently to requests for assistance from within the Club/Association and identified other worthy causes to support from within the mandate of the Club/Association. Recent gifts have included Homes for Heroes, RMC Museum, various athletic and social clubs within the colleges including renovations to the Mess at CMR St. Jean. The major fundraiser for the Ottawa Branch is the annual golf tournament, which is well attended, organized, and led. (Note to all ex-cadets, sponsors and supporters: there will be a golf tournament in 2022.).

On behalf of the Ottawa branch, I extend an invitation to all who have ever held a College Number, to join us at a monthly luncheon, read our online newsletter accessible through our website, participate in our golf tournament or any other social event. Whether you live in Eastern Ontario or are visiting the nation’s capital on business or military duty, let me/us know when you will be around. My private email – [email protected]

Honoured to serve; proud of the leadership team of the branch and grateful to the members of the Ottawa branch for their participation and support.

5276 Digger


La transition vers le Collège militaire a été facile après avoir servi dans la milice (8 Régt Trans, Toronto), les cadets du secondaire pendant cinq ans et quatre camps d’élèves-officiers. Cependant, l’admission a été plus difficile que je ne le pensais parce que, enfant, j’avais fréquenté l’école russe de Toronto au plus fort de l’effrayante montée en puissance de la guerre froide. Après avoir fait une demande d’admission, par ordre de préférence, au RMC de Kingston, au CMR de Saint-Jean et à l’université civile, j’ai reçu un télégraphe du CN m’annonçant que j’étais accepté au Collège militaire Royal Roads à compter de septembre 1957, il y a de cela 60 ans.

J’ai eu une belle carrière dans les Forces armées canadiennes pendant 33 ans, en tant qu’officier des blindés, aviateur de l’armée et psychologue militaire. J’ai servi en Allemagne avec l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), à Chypre avec l’Organisation des Nations unies (ONU), partout au Canada, dans trois QG de commandement, au Quartier général de la Défense nationale (QGDN) à trois reprises, dans des écoles des Forces armées canadiennes et dans des états-majors de base. Ensuite, pendant ma retraite militaire, j’ai travaillé pendant treize ans comme conseiller en ressources humaines agréé (CRHA), recruteur pour l’ONU (FORPRONU), chef d’équipe lors de l’établissement d’une grande université au Bangladesh et directeur général du bureau national d’une entreprise de planification financière. J’ai participé à ma première fin de semaine d’ancien élève-officier l’année où j’ai obtenu mon diplôme, en 1961, lorsque je suis revenu visiter mon ancienne escadrille, forte de 57 membres (LaSalle), avec plusieurs caisses de spiritus fermentus (eau-de-vie). Au cours de cette fin de semaine, je me suis joint au Club des CMR du Canada et j’ai rencontré deux diplômés des promotions de 1905 et 1906, avec lesquels je me suis lié d’amitié. Ces deux anciens élèves-officiers sont nés avant la rébellion du Nord-Ouest de 1885. Ils étaient octogénaires et sont revenus au CMR après environ 60 ans et, comme j’étais un étudiant en histoire du Canada, c’était toute une découverte pour moi. Depuis, je suis membre de ce qui est maintenant l’Association des anciens et des anciennes des collèges militaires royaux du Canada inc. En parallèle, je suis retourné au CMR pour participer à un événement de type « Résilience avancée » en tant qu’ancien élève-officier octogénaire, de retour après 60 ans, pour apprendre des élèves-officiers.

Dans toutes les affectations, j’ai été aussi actif au sein du Club que les exigences du service le permettaient pendant ma carrière militaire. Lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai immédiatement accédé à des postes de direction au sein de la division d’Ottawa du Club en me portant volontaire pour faire partie de l’équipe de direction dans un rôle que j’aimais beaucoup : conduire un autobus rempli de recrues; des élèves-officiers potentiels et intéressés ainsi que leurs parents pour une visite d’une journée au CMR que j’avais organisée. J’ai accompli cela chaque année, pendant 10 ans. Ils aimaient interagir avec les élèves-officiers tandis que j’aimais planifier, organiser et diriger le groupe pour les activités de la journée.

En tant qu’étudiant en sciences du comportement, j’ai appris que si une organisation peut stimuler les intérêts, satisfaire les besoins, partager les valeurs et améliorer l’estime de soi d’un individu, celui-ci adhérera à cette organisation et y restera jusqu’à ce qu’elle cesse de favoriser un ou plusieurs de ces facteurs. C’est ce qui s’est passé pour moi au sein du Club des CMR.

J’ai participé à ma première fin de semaine d’ancien élève-officier du CMR à partir du Fort Garry Horse au Camp de Petawawa; puis à ma deuxième fin de semaine à partir de la station Centralia de l’Aviation royale canadienne, alors que je suivais l’entraînement de pilotage primaire en tant qu’officier de l’armée de terre; et à ma troisième fin de semaine à partir du Camp de Borden où j’étais instructeur et deuxième officier responsable de l’escadrille de détection et surveillance à l’école du Corps blindé royal canadien (CBRC). Dans ce dernier cas, j’avais entendu dire que le commandant du camp de l’armée de terre, le brigadier Moogt, se rendrait au CMR en voiture. J’ai alors téléphoné à sa secrétaire pour savoir si je pouvais faire le trajet avec lui. On m’a conduit dans une berline Rolls Royce à travers le camp et les voies du CBRC, puis jusqu’à Kingston, alors que j’étais assis sur la banquette arrière. Son fils avait un an de retard sur moi, alors le brigadier et moi avons eu, sur le trajet, une discussion limitée sur l’armée et d’autres sujets sans intérêt.

Les affectations à l’étranger et dans tout le Canada ont mis un frein à ma participation aux clubs, mais j’ai été actif dans les clubs de Toronto, de London (lorsque j’étais aux études avancées à l’Université de Western Ontario) et d’Ottawa jusqu’à ma retraite. Ma dernière affectation, au QGDN en 1987, m’a ramené à Ottawa où j’ai pris ma retraite et où je me suis davantage impliqué dans la direction de divers types d’organisations bénévoles. Au sein de la division d’Ottawa, j’ai occupé plusieurs postes de vice-président avant de succéder à feu Jarrott Holtzhauer, colonel (retraité), au poste de président. Après un bon parcours à ce poste, j’ai appris que j’étais atteint d’un cancer grave il y a sept ans et que je n’arriverais peut-être pas jusqu’aux fêtes de Noël de 2015. J’ai donc démissionné des cinq postes de président et des quatre autres postes de membre du conseil d’administration que j’occupais dans de nombreuses organisations, y compris le Club des CMR, même si j’avais été élu quelques années plus tôt président à vie. Une fois que je me suis remis sur pied et qu’il semblait bien que j’allais vivre encore 20 ans, les membres de la division m’ont réélu président à vie. C’est un véritable honneur pour moi de servir les membres de la division et de l’Association des anciens et des anciennes des collèges militaires royaux du Canada inc. Grâce aux membres exceptionnels et très talentueux de l’équipe de direction que je préside ainsi qu’aux mentors de la division, ma tâche est facile, comme celle de n’importe qui.

Il n’est pas surprenant que de nombreux anciens élèves-officiers soient appelés à occuper des postes de direction dans des organisations, des associations, des organismes sans but lucratif et des organismes de bienfaisance. Un bon endroit pour apprendre est le Club ou l’Association. La division offre un environnement détendu dans lequel on peut apprendre la gouvernance, le fonctionnement du conseil d’administration, la lecture des états financiers, les règles de procédures Robert et les procédures ou procédés habituels des conseils d’administration. Pour ceux qui aiment répondre à l’appel du leadership, je recommande vivement de se joindre à l’équipe de direction de votre division locale et de vous porter volontaire pour y siéger.

La division d’Ottawa couvre une vaste région géographique de l’Ontario et du Québec. Elle comptait plus de 2 700 membres lorsque j’ai adhéré pour la première fois et bien plus de 2 000 membres aujourd’hui. Je crois que c’est la plus grande division de l’Association. Je suis fier de dire qu’en tant que division, en plus des dons individuels, nous avons fait des dons annuels de plus de 10 000 $ au Club et à la Fondation et nous avons répondu fréquemment aux demandes d’aide provenant du Club ou de l’Association. Nous avons également trouvé d’autres causes valables à soutenir dans le cadre des mandats respectifs du Club ou de l’Association. Parmi les dons récents, citons Homes for Heroes, le Musée du CMR, divers clubs sportifs et sociaux au sein des collèges, y compris les rénovations du mess du CMR de Saint-Jean. La principale collecte de fonds de la division d’Ottawa est le tournoi de golf annuel, qui est bien couru, organisé et dirigé. Remarque pour tous les anciens élèves-officiers, commanditaires et partisans : il y aura bien un tournoi de golf en 2022!

Au nom de la division d’Ottawa, je lance une invitation à tous ceux qui ont déjà détenu un numéro de collège, à se joindre à nous lors d’un déjeuner mensuel, à lire notre bulletin en ligne accessible sur notre site Web, à participer à notre tournoi de golf ou à tout autre événement social. Que vous habitiez dans l’Est de l’Ontario ou que vous soyez en visite dans la capitale nationale pour affaires ou pour des raisons militaires, faites-nous savoir quand vous serez dans le coin. Mon adresse de courriel personnelle – [email protected]

C’est un honneur de servir; je suis fier de l’équipe de direction de la division et je veux remercier les membres de la division d’Ottawa pour leur participation et leur soutien.

5276 J.R. Digger

 

 

4 Comments

Leave a Reply