Officers are Paid to Think: The RMC Writing Centre / Les officiers sont payés pour réfléchir: le centre de rédaction du CMR

Above: Mme Frédérique Offredi, PhD, Director of the Writing Centre (right), and Dr Dale Tracy, Associate Director (left) // En haut: Mme Frédérique Offredi, PhD, directrice du centre d’écriture (à droite) et le Dr Dale Tracy, directeur associé (à gauche).

Officers are Paid to Think:  The RMC Writing Centre / Les officiers sont payés pour réfléchir: le centre de rédaction du CMR

Article by / par 10763 Col (retd) Dr Randy Wakelam, former Director of the Writing Centre

During the roll out of the 2017 Senior Staff Assistance Visit the CDS stated his views on the importance of RMC’s programmes:  “Officers are paid to think,” he said more than once.  Readers of eVeritas will know from experience that our students, whether Cadets, other CAF members or civilians spend a lot of their time and effort thinking and writing.  If the thinking or the writing is not quite up to snuff the writer sadly fails to get credit for the hard work they’ve put in to mastering a new concept.

Au cours de la Visite d’aide d’état-major spéciale de 2017, le CEMD a exprimé son point de vue sur l’importance des programmes du CMR: «Les officiers sont payés pour réfléchir», at-il déclaré plus d’une fois. Les lecteurs d’eVeritas sauront par expérience que nos étudiants, qu’ils soient élèves-officiers, membres d’autres FAC ou civils, consacrent beaucoup de temps à la réflexion et à l’écriture. Si la pensée ou l’écriture n’est pas à la hauteur, l’écrivain ne parvient malheureusement pas à obtenir le mérite du dur labeur qu’il a mis pour maîtriser un nouveau concept.

Enter the Writing Centre.  Established at the turn of the millennium by Dr Marion McKeown, a pioneer in Canadian university writing programmes, the Writing Centre today offers support to all students, both undergrad and graduate, both on campus and around the world, with the aim of helping the students get their ideas down clearly.  Tutors in the Centre all have a PhD; these are typically but not necessarily degrees in the humanities and social sciences – some past tutors have come from maths, sciences and engineering.  Generally a student books an appointment with one of the centre’s tutors and then sends their assignment details and draft work to the tutor in advance of their face to face or virtual appointment.   The tutor then compares the student’s work with the assignment requirements and prepares feedback on a range of issues going from clarity of thesis to problems with grammar.  During the actual appointment the tutor works through the paper with the student explaining where the paper appears to lack logic and clarity.  Where a student has writer’s block the tutor can assist with just plain kicking around ideas with the student in order to get them started.  The tutor does not re-draft or make editorial changes for the student but points out what needs attention in order for the student’s ideas to be more clearly expressed and thus understood.

Entrez le Centre de rédaction. Fondée au tournant du millénaire par la Dr Marion McKeown, pionnière des programmes d’écriture des universités canadiennes, le Centre de rédaction offre aujourd’hui un soutien à tous les étudiants, qu’ils soient de premier cycle ou de troisième cycle, sur le campus ou dans le monde entier, dans le but d’aider les étudiants obtenir leurs idées clairement. Les tuteurs du centre ont tous un doctorat; ce sont généralement mais pas nécessairement des diplômes en sciences humaines et sociales – certains tuteurs du passé sont issus des mathématiques, des sciences et de l’ingénierie. Généralement, un étudiant prend un rendez-vous avec l’un des tuteurs du centre, puis envoie les détails de son affectation et son brouillon au tuteur avant leur rendez-vous face à face ou virtuel. Le tuteur compare ensuite le travail de l’étudiant aux exigences de la tâche et prépare un retour d’information sur un éventail de questions allant de la clarté de la thèse à la grammaire. Pendant le rendez-vous, le tuteur examine le papier avec l’élève en lui expliquant où il semble manquer de logique et de clarté. Si un élève a un blocage d’écrivain, le tuteur peut l’aider avec des idées simples avec l’élève pour le faire démarrer. Le tuteur ne modifie pas et n’apporte pas de modifications rédactionnelles à l’élève, mais indique ce qui doit être pris en compte pour que ses idées soient plus clairement exprimées et ainsi comprises.

The great value to the student – and not just for First Years trying to figure out how to write a university paper – is that the tutor gives fair, often critical, but always non-judgemental feedback.  The student goes away at the end of the tutorial with a clear idea of what to do to make the paper more effective. However, the point is not the paper—the point is that the student develops as a thinker and writer. Students will frequently bring several papers to the Writing Centre during their time at RMC because even the very best writers can always benefit from a second pair of eyes or a listening ear.

La grande valeur pour l’étudiant – et pas seulement pour les premières années qui essaie de comprendre comment rédiger un article universitaire – réside dans le fait que le tuteur donne une rétroaction juste, souvent critique, mais toujours sans jugement. L’étudiant part à la fin du tutoriel avec une idée claire de ce qu’il faut faire pour améliorer l’efficacité du papier. Cependant, le fait n’est pas le document – le fait est que l’élève se développe en tant que penseur et écrivain. Les étudiants apportent fréquemment plusieurs articles au Centre de rédaction pendant leur séjour au CMR, car même les meilleurs écrivains peuvent toujours bénéficier d’une deuxième paire d’œil ou d’une oreille attentive.

The benefits of the Writing Centre are not lost on the students.  A number of last year’s Top Five made use of the Writing Centre over their time at the College.

Les avantages du Centre de rédaction ne sont pas perdus pour les étudiants. Un certain nombre du Top Five de l’année dernière ont eu recours au Centre de rédaction pendant leurs études au Collège.

27543 2Lt Colin de Grandpré wrote / 27543 Le Sous-lieutenant Colin de Grandpré a écrit:

“Over my four years at RMC, I and many of my fellow Cadets often found difficulty in a writing task. Where should one begin? How should one divide and defend their arguments? How should one cite or format their sources? In these situations, I’ve always referred them to the RMC Writing Centre. It’s a service that students at civilian universities are willing to trade lots of dollars for and yet it’s available to us for free. I can’t recommend it enough.”

«Au cours de mes quatre années au CMR, beaucoup de mes amis et moi avons souvent eu du mal à écrire. Où faut-il commencer? Comment doit-on diviser et défendre leurs arguments? Comment citer ou formater ses sources? Dans ces situations, je les ai toujours référés au Centre de rédaction du CMR. C’est un service pour lequel les étudiants des universités civiles sont disposées à échanger beaucoup d’argent et pourtant, il est disponible gratuitement. Je ne peux pas le recommander assez.

Le service est également disponible en français. Quelle que soit votre langue d’étude, le Centre d’aide à la rédaction peut vous aider à mieux formuler vos idées. Quiconque souhaite améliorer ses résultats et ses compétences dans le domaine de la rédaction ferait bien de commencer ici.»

27582 2Lt Liam Buckley states / 27582 Le Sous-lieutenant Liam Buckley a déclaré:

“What I appreciated the most was the effort put forth to work with me, not for me. At no point did I feel that my own ideas were being challenged or compromised. Instead, the tutor was much more focused on ensuring that my thoughts were being translated to paper in an optimal way for the reader. The Writing Centre is an invaluable resource for RMC students. A visit will not only aid in developing writing skills, but will also prove that a student is motivated within the academic pillar and willing to accept constructive criticism in the interest of self-improvement.”

«Ce que j’ai le plus apprécié, c’est l’effort fourni pour travailler avec moi, pas pour moi. À aucun moment, je n’ai eu le sentiment que mes propres idées étaient contestées ou compromises. Au lieu de cela, le tuteur était beaucoup plus concentré sur le fait de s’assurer que mes pensées étaient traduites sur papier de manière optimale pour le lecteur. Le Centre de rédaction est une ressource inestimable pour les étudiants du CMR. Une visite aidera non seulement à développer les compétences en écriture, mais prouvera également que l’étudiant est motivé par le pilier académique et disposé à accepter les critiques constructives dans l’intérêt de son développement personnel.»

And the message gets out to the First Years too.  Here is what OCdt (II) Robynn Still has to say about using the Writing Centre last year / Et le message passe aussi aux premières années. Voici ce que l’élof (II) Robynn Still a dit à propos de l’utilisation du Centre de rédaction l’an dernier:

“Beginning my journey at RMC after significant time away from school was considerably daunting. Adjusting to this new environment and all of the university’s academic expectations was not something I had considered, and as I discovered … I was rusty. The tutors at the Writing Centre challenged my preconceived notions on writing and processes of thought which improved my ability to write papers but more importantly my communication in all of my courses at RMC. The Writing Centre was an undeniably valuable asset to my success at the College in my first year. I strongly recommend to all of my peers that they give it a try – not only for an assignment – to challenge themselves and grow as a writer, a student, and a Cadet here at RMC.”

«Commencer mon voyage au CMR après avoir passé beaucoup de temps en dehors de l’école a été extrêmement décourageant. S’adapter à ce nouvel environnement et à toutes les attentes académiques de l’université n’était pas quelque chose que j’avais pris en compte et, comme je l’ai découvert … j’étais rouillé. Les tuteurs du Centre de rédaction ont mis au défi mes idées préconçues sur l’écriture et les processus de pensée, ce qui a amélioré ma capacité à écrire des documents, mais surtout ma communication dans tous mes cours au CMR. Le Centre de rédaction a été indéniablement un atout précieux pour ma réussite au Collège en première année. Je recommande fortement à tous mes pairs d’essayer – pas seulement pour une mission – de se mettre au défi et de grandir en tant qu’écrivain, étudiant et cadet ici, au CMR.»

Both recent graduates and current students are being paid to think, and it seems clear that when students use the Writing Centre the results will certainly help them to think better and express their ideas more effectively.  That there’d been a Writing Centre in the good old days!

Les récents diplômés et les étudiants actuels sont payés pour réfléchir, et il semble clair que lorsque les étudiants utilisent le centre d’écriture, les résultats les aideront certainement à mieux penser et à exprimer leurs idées plus efficacement. Qu’il y avait un Centre de rédaction au bon vieux temps!

 

3 Comments

  • WO Cory Bulmer

    September 3, 2019 at 6:12 pm

    A great resource even for older students like myself. Appointments are easy to make and the staff gives great advice. Thanks to Dr. Tracy for her advice and time!

  • Mitchell MacLeod

    September 5, 2019 at 4:19 pm

    Effective writing makes for effective leaders and administrators. Regret to say the reading comprehension of some more senior people in my past was sorely lacking, including one memorable occasion when an organization tasked with developing staff duties in Officers did not bother to read an ETA message I had sent as requested! Or if they did , it did not register, despite being clear and concise. Sorry to say that my own writing skills have diminished over the years in this electronic age, especially given my line of work. However that is something I would like to work on in retirement!