Qu’est-ce qui se passe au CMR Saint-Jean

Dévoilement des rénovations de la bibliothèque du CMR Saint-Jean

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, Qué. – Les médias sont invités à la cérémonie de dévoilement des rénovations de la bibliothèque du Collège militaire royal de Saint-Jean qui se déroulera le mercredi 23 avril à 9 h 30.

Quand : le mercredi 23 avril à 9 h30.

Quoi : la cérémonie de dévoilement des rénovations de la bibliothèque du Collège militaire royal de Saint-Jean

Où : Bibliothèque, pavillon La Haie

Collège militaire royal de Saint-Jean

15, rue Jacques-Cartier Nord

Saint-Jean-sur-Richelieu, Qué.

Note aux rédacteurs:

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter le Capitaine Eric Le Marec, officier d’affaires publiques, au (450) 358-6777, poste 5736, ou par courriel à [email protected].

***

Photo 1 : Sur cette photo on peut voir le Colonel Carignan, Commandant du CMR Saint-Jean, suivie de l’Élève-officier Moreau, « Instro » de l’escadron Richelieu, et de l’adjudant-chef Dupuis, alors qu’elle effectue l’inspection des élèves-officiers de l’équipe de drill de l’escadron Richelieu.  Crédit photo : Mario Poirier

Le Collège militaire royal de Saint-Jean tient sa traditionnelle compétition d’exercice élémentaire

– Un article de l’Élève officier Antoine Viscardi

Ce dimanche dernier, le 12 avril 2014, les élèves-officiers du Collège militaire royal de Saint-Jean ont participé à la compétition d’exercice élémentaire. L’évènement a débuté aux alentours de 8h30 et a eu lieu sur le campus du Collège.

La compétition s’est déroulée en deux parties. Premièrement, les équipes de « drill » des différents escadrons ont eu la chance de défiler devant le Commandant du CMR Saint-Jean et plusieurs autres invités. C’est l’équipe de l’escadron Iberville qui a le plus impressionné les juges et qui a remporté cette partie de la compétition. Par la suite se sont les escortes des drapeaux de chacun des escadrons qui ont défilé à tour de rôle. Celles-ci avaient à effectuer des mouvements complexes que les spectateurs ont bien appréciés. Le pointage final fut serré : l’escadron Tracy a remporté la victoire laissant les escadrons Iberville et Richelieu ex aequo.

Originalement destiné à entraîner les soldats à pratiquer des techniques de combats, de nos jours, l’exercice élémentaire permet aux membres des Forces armées canadiennes de développer des compétences militaires de bases telles que la précision, la concentration, le travail d’équipe et la persévérance. Ce genre d’activités s’inscrit dans le curriculum du Collège militaire royal de Saint-Jean, dont les quatre volets sont les études, le sport, le bilinguisme et le leadership.

 

 Photo 2: Photo prise lors de la compétition de drill. On peut y voir la garde des drapeaux de l’escadron Iberville offrant une superbe performance aux spectateurs!

Crédit photo : Mario Poirier

***

Visite de 3 élèves-officiers du CMR Saint-Jean à la Citadelle

Un article de l’Élève-officier Philipe Siconnelly

Le 8 avril 2014, les Élèves-officiers Philipe Siconnelly, Alexis Héros et William Carpentier eurent la chance de diner à la Citadelle de Québec en compagnie d’Anciens des Collèges militaires. Cette journée a permis à nos élèves-officiers de partager des informations sur la vie dans les Collèges militaires, mais aussi d’apprendre sur le fonctionnement du Collège à l’époque et de découvrir la complexité des métiers sans la technologie d’aujourd’hui. De plus, ces trois préparatoires eurent l’immense honneur de visiter le futur musée de la Citadelle qui ouvrira ses portes le 28 mai prochain. Ce musée, qui raconte l’histoire du Royal 22e Régiment et l’histoire de la citadelle, a coupé le souffle aux élèves-officiers par cette majestueuse beauté historique. Ce fut une journée exceptionnelle qui rappela aux trois élèves officiers pourquoi ils ont choisi ce métier.

De gauche à droite : Élève-officier Philipe Siconnelly, Élève-officier Alexis Héros et Major JF Lacombe, responsable du Musée et du 100ième anniversaire du Régiment et Élève-officiers William Carpentier.

***

The RMC Saint-Jean 10 km Rucksack March /

La marche d’endurance de 10 km du CMR Saint-Jean

–  An article written by Officer Cadet Guillaume Boucher/ Un article écrit par l’Élève-officier Guillaume Boucher

Royal Military College Saint-Jean (RMC Saint-Jean) held its annual ten-kilometre rucksack march Sunday 13 April. The rucksack march was done in full fighting order of dress (less the rifle), which includes a tactical vest and helmet, along with a rucksack of a minimal weight of 32 pounds. Every squadron did some practice marches to prepare for the competition.

Le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) a tenu sa marche d’endurance annuelle de dix kilomètres le dimanche 13 avril. Pour l’évènement, les participants étaient en tenue de combat complète (le fusil en moins), ce qui comprend la veste tactique et le casque ainsi qu’un sac à dos d’au moins 32 livres. Pour bien se préparer à la compétition, chaque escadron avait fait plusieurs marches en guise d’entraînement.

The squadrons stepped off in the morning over staggered timings and made their way from the College to the pathway by the Richelieu River. The competition was evaluated on the basis of several criteria. From the third to the fourth kilometer, each squadron had to carry some team members on stretchers. Between kilometres five and six, the squadrons had to fill out a questionnaire pertaining to specific information on RMC Saint-Jean. For the last kilometre, a third of the squadron had to carry a 20-litre jerry can. The time each squadron took to complete the course also counted towards the final result.

Partant les uns après les autres selon un horaire de départ décalé, les escadrons se sont mis en route sur le long du canal qui la rivière Richelieu. La compétition était évaluée en fonction de plusieurs critères. Entre les kilomètres trois et quatre, chaque escadron devait transporter des coéquipiers sur des civières. Puis, entre les kilomètres cinq et six, les escadrons devaient remplir un questionnaire qui testait leurs connaissances sur le CMR Saint-Jean. Enfin, au dernier kilomètre, le tiers des membres de chaque escadron devait transporter un jerrican de 20 litres. Le pointage final a également tenu compte du temps chrono de chaque escadron.

The ten-kilometer rucksack march taught officer cadets a valuable lesson: it is far better to march at a consistent pace than to run and risk losing members; in fact, the winning squadron lost no members and hardly ran. Officer cadets learned to prepare themselves properly for their future rucksack marches, and those who will be undergoing Basic Military Officer Qualification (BMOQ) this summer will be better prepared for the 13-kilometre march awaiting them.

La grande leçon qui a été tirée de cette marche d’endurance de dix kilomètres est qu’il vaut mieux marcher à un rythme constant que de courir et risquer ainsi de perdre des joueurs en chemin. C’est ce qu’a démontré l’équipe gagnante qui n’a presque pas couru et dont tous les membres ont franchi la ligne d’arrivée. Cette marche constitue une source d’apprentissage pour les élèves-officiers qui savent maintenant comment se préparer en vue d’autres marches à venir. Ceux qui compléteront leur Qualification militaire de base pour officiers (QMBO) cet été sauront mettre cette expérience à profit lors de la marche d’endurance de 13 kilomètres qui les attend.

Photo 1 : RMC Saint-Jean held its annual ten-kilometre rucksack march Sunday 13 April. The competition was evaluated on the basis of several criteria. Between kilometres five and six, the squadrons had to fill out a questionnaire pertaining to specific information on RMC Saint-Jean. Here, we see an officer cadet studying the Officer Cadet Handbook prior to the competition.

Le CMR Saint-Jean a tenu sa marche d’endurance annuelle de dix kilomètres le dimanche 13 avril. La compétition était évaluée en fonction de plusieurs critères. Entre les kilomètres cinq et six, les escadrons devaient remplir un questionnaire qui testait leurs connaissances sur le CMR Saint-Jean. On voit ici un élève-officier lisant attentivement le Manuel de l’élève-officier avant la compétition.

Photo Credit/Crédit photo : Capitaine Éric Le Marec

Photo 2 : The rucksack march was done in full fighting order of dress (less the rifle), which includes a tactical vest and helmet, along with a rucksack of a minimal weight of 32 pounds. Each rucksack was weighed prior to the beginning of the competition.

Pour l’évènement, les participants étaient en tenue de combat complète (le fusil en moins), ce qui comprend la veste tactique et le casque ainsi qu’un sac à dos d’au moins 32 livres. Les sacs à dos ont tous été pesés avant la compétition.

Photo Credit/Crédit photo : Capitaine Éric Le Marec

Photo 3 : The ten-kilometre rucksack march taught officer cadets a valuable lesson: it is far better to march at a consistent pace than to run and risk losing members; in fact, the winning squadron lost no members and hardly ran.

La grande leçon qui a été tirée de cette marche d’endurance de dix kilomètres est qu’il vaut mieux marcher à un rythme constant que de courir et risquer ainsi de perdre des joueurs en chemin. C’est ce qu’a démontré l’équipe gagnante qui n’a presque pas couru et dont tous les membres ont franchi la ligne d’arrivée.

Photo Credit/Crédit photo : Capitaine Éric Le Marec

Photo 4 : The squadrons stepped off in the morning over staggered timings and made their way from the College to the pathway by the Richelieu River. The competition was evaluated on the basis of several criteria. From the third to the fourth kilometers, each squadron had to carry four of its team members on stretchers. For the last kilometre, a third of the squadron had to carry a 20-litre jerry can.

Partant les uns après les autres selon un horaire de départ décalé, les escadrons se sont mis en route sur le long du canal qui la rivière Richelieu. La compétition était évaluée en fonction de plusieurs critères. Entre les kilomètres trois et quatre, chaque escadron devait transporter quatre coéquipiers sur des civières. Au dernier kilomètre, le tiers des membres de chaque escadron devait transporter un jerrican de 20 litres.

Photo Credit/Crédit photo : Capitaine Éric Le Marec