Qu’est-ce qui se passe au CMR Saint-Jean

Photo crédit : Mario Poirier

Vignette : Lors d’une cérémonie au Vieux Mess du Collège Militaire Royal de Saint-Jean, le jeudi 14 octobre dernier, cette peinture de Pierre LeMoyne Sieur d’Iberville a été “re-dévoilée” par la famille du donateur, nul autre que l’ancien lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick et père de l’actuel drapeau canadien, feu l’honorable George F. Stanley. La cérémonie s’est déroulée en présence de son épouse Ruth et de sa fille Della, ainsi que du Commandant du Collège, le Colonel Guy Maillet, du Directeur des études, M. Michel Maisonneuve, et d’une trentaine d’autres membres du CMR Saint-Jean.

xxxx

Cérémonie de dédication d’une peinture historique – 14 octobre 2010

– un article du Major Martin Couët

Une cérémonie très spéciale et empreinte d’histoire a eu lieu au Vieux Mess du Collège Militaire Royal de Saint-Jean, le jeudi 14 octobre dernier. En effet, une peinture riche d’un fort contenu historique donnée au CMR Saint-Jean il y a près de 30 ans a été “re-dévoilée” par la famille du donateur, nul autre que l’ancien lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick et père de l’actuel drapeau canadien, feu l’honorable George F. Stanley. Ce dévoilement se voulait un geste de reconnaissance et de gratitude envers le Dr Stanley, historien, auteur, militaire, et ancien enseignant au Collège Militaire Royal de Kingston. Le tout s’est déroulé en présence de son épouse Ruth et de sa fille Della, ainsi que du Commandant du Collège, le Colonel Guy Maillet, du Directeur des études, M. Michel Maisonneuve, et d’une trentaine d’autres membres du CMR Saint-Jean.

Cette peinture de Pierre LeMoyne Sieur d’Iberville est une œuvre de l’artiste Adam Sheriff Scott, peinte au début du 20e siècle. Le Sieur d’Iberville avait la réputation d’être un des plus fameux fils de la Nouvelle-France, en plus d’être un soldat, un capitaine de navire, un explorateur, un administrateur colonial, un aventurier, et un des fondateurs de la colonie française de la Louisiane. La peinture le représente lors d’une bataille qui eut lieu vers 1694 pour le contrôle de York Factory, sur une des rives de la Baie d’Hudson. D’Iberville est un personnage très bien connu de l’histoire du Canada, et un des escadrons du CMR Saint-Jean porte ainsi son nom.

Feu l’honorable George F. Stanley a agit en tant que lieutenant-gouverneur de la province du Nouveau-Brunswick de 1982 à 1987, et eut le privilège durant ce temps d’avoir comme Aide de Camp le capitaine Michel Maisonneuve, futur lieutenant-général et Directeur des études actuel du CMR Saint-Jean. C’est donc grâce à ce lien que l’on a pu découvrir les circonstances de l’arrivée ici de cette fameuse œuvre, que la famille Stanley voulut léguer il y a près de 30 ans à un environnement militaire, au Québec, en lien avec l’institution où le Dr Stanley enseigna. La peinture sera prochainement restaurée avec l’aide du Musée du Fort St-Jean et demeurera parmi nous pour continuer de contribuer à notre héritage.

______________________________________________

Les six conseils du Commandant menant au succès

Tandis qu’il s’adressait à l’Escadre des élèves-officiers, le Colonel Guy Maillet, commandant du Collège militaire royal de Saint-Jean, , a partagé quelques conseils de leadership.

« J’ai appris la majorité de ces leçons durant mes années au Collège militaire royal de Saint-Jean et au Collège militaire royal du Canada, explique le Colonel Maillet. Ces leçons m’ont été utiles tout au long de ma carrière. Je les ai partagés avec les élèves-officiers avec l’espoir qu’ils apprennent de mon expérience et qu’ils puissent mettre en pratique certains de ces conseils dès maintenant C’est vraiment une question de bon sens. »

Conseil 1: Si vous ne comprenez pas ce qui vous est demandé, posez des questions. N’hésitez pas et ne soyez pas gênés. Il n’y a pas de questions stupides.

Conseil 2: Maximisez votre emploi du temps. Ne le perdez pas; c’est trop précieux.

Conseil 3: Pensez études, études, et études. Vous devrez balancer plusieurs priorités mais votre première priorité doit toujours être les études. L’échec académique est une porte de sortie presque assurée du programme de formation des officiers de la Force régulière. Vous n’êtes plus au secondaire. Vous vous devez ’étudier et de participer activement en classe. L’écoute passive et le talent à eux seuls ne suffiront plus.

Conseil 4: Lorsque ça commencera à aller mal, que ce soit au niveau académique, physique ou émotionnel, demandez de l’aide. N’attendez pas. Nous avons plein de ressources spécialisées pour vous aider.

Conseil 5 : Faites de la bonne forme physique un élément de votre vie. Vous n’avez pas à courir des marathons ou faire du sport au niveau élite. Faites de l’entraînement physique cinq fois semaine. Être en forme veut dire mieux dormir, avoir plus d’énergie, être en meilleur santé et moins souvent malade, et être plus positif. Pour être en forme à 35 ou 50 ans, il faut commencer maintenant.

Conseil 6: Apprenez à vivre par la devise du collège Vérité, Devoir, Vaillance.

Vérité: Ceci veut dire plus que simplement dire la vérité. Ça veut aussi dire être honnête envers soi-même. Soyez-vous même. Ne prétendez pas être quelqu’un que vous n’êtes pas car ça vous rattrapera. Vous devez aussi être assez honnête et critique envers vous-même pour déterminé si vous y avez mis le maximum d’effort ou non.

Devoir: Ceci veut dire beaucoup plus que simplement se rapporter au bon endroit au bon moment. Ca veut dire obéir aux règlements, se sacrifier pour le bien-être de votre pair ou de l’escadron. Ça peut aussi dire se porter volontaire pour une tache lorsque votre tour viendra.

Vaillance: Au combat, vaillance est souvent associé à la bravoure. Ailleurs, vaillance peut signifier plusieurs autres choses. Ça peut être le courage de ses opinions ou de ne pas tolérer les abus. Le courage de rapporter des incidents ou situations inacceptables ou de prendre les décisions difficiles. Ça peut certainement être le courage de réprimander un subordonné. Ça peut aussi signifier le courage et la détermination de continuer à malgré l’adversité. Ca prend du courage parfois pour ne pas tout lâcher.

Crédit photo: Mario Poirier

Vignette : « J’ai appris la majorité de ces leçons durant mes années au Collège militaire royal de Saint-Jean et au Collège militaire royal du Canada, explique le Colonel Maillet. Ces leçons m’ont été utiles tout au long de ma carrière. Je les ai partagés avec les élèves-officiers avec l’espoir qu’ils apprennent de mon expérience et qu’ils puissent mettre en pratique certains de ces conseils dès maintenant C’est vraiment une question de bon sens. »

The Commandant’s six easy lessons for success

While recently speaking to the Cadet Wing, Colonel Maillet, Commandant of Royal Military College Saint-Jean, shared some leadership lessons with the officer cadets.

“I learned most of these lessons during my years at Royal Military College Saint-Jean and Royal Military College of Canada,” explains Colonel Maillet. “These lessons served me well throughout my career. I shared them with the Cadets with the hope that they can learn from my experience and implement some of these lessons from the outset. It’s really all about common sense”.

Lesson 1: If you do not understand what do to or what is expected of you, ask for clarification. Do not hesitate and do not be shy. There are no stupid questions.

Lesson 2: Maximize your time. Don’t waste it. Help each other.

Lesson 3: Think academics, academics, academics. Academic failure is your quickest way out of the Regular Officer Training Program. You are no longer in High School. To succeed at this level, you need to study and participate actively in class. While you may be gifted, for most, passive listening will not suffice and will end in academic failure.

Lesson 4 : When things are not going well, ask for help. Be it academically, physically or emotionally, do not wait. We have lots of resources here to help you. We have specialists, tutors and dedicated staff to help and assist you.

Lesson 5: Make physical fitness a part of your life. You do not have to run marathons or play an elite sport. Simply make time for regular workouts at least five times a week. When you are fit, you sleep better, have more energy, are healthier, are more positive and you will think more clearly. The key to being fit at 35 or 50 is to start early and stay fit.

Lesson 6: Live by the college’s motto of Truth, Duty, Valour.

Truth: This means more than simply telling the truth. It means being true to yourself. Do not pretend you are somebody you are not. Be natural. It also means critically looking at yourself and being able to determine if you truly gave it your best shot or not.

Duty: This means more than just showing up at the right place at the right time. It is more about doing the right thing, living by the rules, sacrificing yourself for your buddy, your squadron or simply volunteering for a task when your time comes.

Valour: In combat, valour is often associated with bravery. In other times, valour can be seen in many other forms. It can be having the courage to express your opinion or not tolerating abuses. It can be having the courage to report a certain incident or situation or of making the tough decision. It certainly can be having the courage and determination to work through adversity. It takes courage not to give up.

Photo credit : Mario Poirier

Vignette : “I learned most of these lessons during my years at Royal Military College Saint-Jean and Royal Military College of Canada,” explains Colonel Maillet. “These lessons served me well throughout my career. I shared them with the Cadets with the hope that they can learn from my experience and implement some of these lessons from the outset. It’s really all about common sense”.

______________________________________________

Souper Héritage 2010: une soirée inoubliable

– un article de l’Élève-officier 25611 Amélie Bergeron

Le 30 septembre dernier, au Collège militaire royal du Canada (CMRC), à Kingston, Ont., avait lieu le Dîner Héritage qui est un dîner formel de la Fondation du Club des CMR.

Plusieurs membres du CMR Saint-Jean ont participé à ce dîner soit le commandant, le Colonel 14154 Guy Maillet et l’Adjudant-chef Pierre Langlois, ainsi que le Capitaine Alain Durand, et les Élèves-officiers 25605 Louis-Phillipe Allain-Fortier, 25611 Amélie Bergeron, 25621 Stephanie Clark et 25660 Jean-François Richer. À ce dîner, il y avait plusieurs personnes de marques, telles que le sénateur Joseph A. Day, le sénateur Hugh Segal, et le Lieutenant-général Andrew Leslie.

Au cours de la soirée, la fondation du Club des CMR a remis des dons pour les CMR. Nous pouvons dire qu’ils ont bien rempli leur mandat. En tout et partout, trois chèques ont été offerts pour un montant total de plus de 200 000 dollars. De plus, il y a eu quelques mentions d’honneur. Par exemple, deux médailles ont été décernées au Dr Sean Maloney pour son excellent travail en Afghanistan. Aussi, le diplomate canadien M. Christopher Alexander a remporté l’un des plus prestigieux trophées sur le leadership, soit le trophée Leonard Birchall.

Durant le délicieux dîner, la troupe de danse folklorique du CMRC, accompagnée de tambours et de cornemuses, nous a offert un spectacle des plus admirables. La soirée s’est terminé avec un discours mémorable du sénateur Segal. En conclusion, c’a a été un merveilleux dîner pour nos cinq représentants du Collège militaire royal de Saint-Jean.

One Comment

  • yvan

    March 19, 2016 at 3:04 pm

    j’ai cette image mais en petite avec l’histoire a l’endos hier-aujourd’hui mais je ne sais pas la date par contre du même auteur!!!!s’est écrit Peinture par Adam Sherriff Scott, R.C.A., Notes historiques de E-Z, Massicotte , archiviste et historien.