Qu’est-ce qui se passe au CMR Saint-Jean

BdV: Le Colonel Guy Maillet, Commandant du CMR Saint-Jean, porte un toast à la branche de l’Arme Blindée.

Photo crédit : Élève-officier Jérémy Gaulin 26080

LES ÉLÈVES-OFFICIERS ONT LE BEC SUCRÉ

– un article de l’Élève-officier Érika Gagné, 26079

Les élèves-officiers du Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) ont été bien gâtés en ce samedi 12 mars 2011. Ils ont eu la chance de se rendre à la cabane à sucre en compagnie de leurs instructeurs et ont, pour la plupart, participé à leur premier dîner régimentaire en soirée, leur permettant de côtoyer leurs supérieurs dans une ambiance décontractée.

Ces deux activités ont permis aux militaires du CMR Saint-Jean de passer du temps ensemble et de créer des liens hors du lieu de travail. La cabane à sucre, en plus de donner aux élèves-officiers venant de loin l’opportunité d’aller à une cabane à sucre du Québec et d’assister à quelques coutumes québécoises telle la danse en ligne, a permis à tous de relaxer et de passer un bon moment.

Après avoir dévoré des beignets faits maison, les étudiants du CMR Saint-Jean ont fait leur entrée dans une fermette, où une vingtaine d’animaux se trouvaient. Malgré l’odeur, tous ont bien apprécié cette expérience. Par la suite, ils ont tous dégusté un repas typique de la cabane à sucre dans une ambiance très décontractée et agréable. Par après, les gens sont allés dans une autre salle, pour danser, prendre des photos ou tout simplement discuter.

Le dîner régimentaire, quoique plus officiel, a donné la chance aux élèves-officiers de faire plus ample connaissance avec leurs instructeurs militaires mais aussi avec leurs professeurs civils, étant tous assignés aléatoirement à des places pour faciliter le développement de nouveaux liens. Ainsi, plusieurs élèves-officiers ont pu parler avec des militaires retraités, avec des capitaines d’escadron ou avec des enseignants.

L’activité, bien que de longue durée, a plu à la majorité des étudiants du CMR Saint-Jean qui en ont profité pour discuter et échanger avec plusieurs de leurs supérieurs. «J’ai trouvé agréable de pouvoir échanger avec des gens nouveaux comme le personnel militaire et civil dans une atmosphère plus détendue qu’à l’habitude» a dit l’Élève-officier Charlotte Raymond, 26060.

Donc, ces deux activités ont permis aux élèves-officiers de créer des liens et d’échanger avec leurs supérieurs ainsi qu’avec leurs pairs dans un environnement moins stressant et rigoureux. Ainsi, ils ont pu apprendre et échanger avec des gens plus expérimentés et en découvrir plus sur leurs enseignants et instructeurs.