Qu’est-ce qui se passe au CMR Saint-Jean

Plus de 200 personnes étaient réunies à l’édifice de Léry du Collège militaire royal de Saint-Jean le 21 septembre pour le lancement officiel de la Revue du Cavalier Bleu, dont le rédacteur est le professeur Marc Imbeault. Crédit photo : Claudine Bélanger

Le lancement de la Revue du Cavalier Bleu

– un article du professeur Marc Imbeault

Plus de 200 personnes étaient réunies à l’édifice de Léry du Collège militaire royal de Saint-Jean le 21 septembre pour le lancement officiel de la Revue du Cavalier Bleu, publication en ligne dont la mission est de favoriser le débat d’idées dans tous les domaines en accordant toutefois une attention particulière aux questions militaires au Canada et au Québec.

Le commandant du collège, le Colonel Guy Maillet, a prononcé une allocution où il a décrit l’origine du projet et expliqué la signification du nom de la revue. Le bleu est la couleur du collège. Le cavalier rappelle sa vocation militaire, mais aussi l’audace et la noblesse, deux valeurs dont la nouvelle publication souhaite s’inspirer.

Le Directeur des études, le Lieutenant-général à la retraite Michel Maisonneuve, a souligné quant à lui les vertus environnementales de la nouvelle revue, sa vocation multidisciplinaire, sa flexibilité et son bilinguisme.

Le rédacteur en chef, le professeur Marc Imbeault, a ensuite remercié tous ceux qui ont rendu possible le projet, notamment le webmaître Jean-Pierre Therrien et le technicien en multimédia Mario Poirier pour leur disponibilité, leur savoir-faire et leur créativité.

Michel Maisonneuve a par la suite sabré le champagne ! Le commandant porta pour finir un toast à la Revue du Cavalier Bleu !

Voici l’URL de la revue : http://www.cavalier-knight.forces.gc.ca/

 

 

Avant de sabrer et de servir le champagne, le Directeur des études, le Lieutenant-général à la retraite Michel Maisonneuve, a souligné quant à lui les vertus environnementales de la nouvelle revue, sa vocation multidisciplinaire, sa flexibilité et son bilinguisme. Crédit photo : Claudine Bélanger

xxxxxxxxxxxxxxxx

 

A la fin du programme d’orientation, nous avons donc enfin pu prendre part à la course à obstacles que nous attendions tant. À la fois plaisant et épuisant, ce parcours constitué de douze épreuves à tester nos capacités physiques, mais avant tout notre esprit d’équipe. Crédit photo : Marie-Claude Leblanc.

 

Le programme d’orientation, mission accomplie!

Nous étions plus de 150 nouveaux élèves officiers à intégrer le Collège Militaire Royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean)le 31 juillet dernier. Fébriles à l’idée de relever tous les défis qui nous attendaient, nous ne pouvions cependant pas être plus déterminés! Une fois les formalités d’arrivée terminées, nous avons rencontré notre nouvelle famille, les membres de notre escadron respectif. C’est donc dès le premier jour que notre sentiment d’appartenance et notre esprit de camaraderie se sont développés. Dès la première semaine, nous avons été initiés à la vie militaire. Certains d’entre nous ont trouvé le choc grand, mais nous nous sommes vite adaptés. En effet, « drill », standard de chambre à coucher, standard vestimentaire, entraînement physique et discipline faisaient maintenant partie de notre quotidien.

Aussi, nous avons suivi différents cours tout au long du programme d’orientation (PO), d’une durée de cinq semaines, afin d’acquérir une formation générale sur l’organisation complexe que sont les Forces canadiennes. Ces classes portaient autant sur les valeurs fondamentales des Forces canadiennes que sur des sujets de base telle que les saines habitudes de vie. Ainsi, en tant que nouveaux militaires, nous savions davantage comment nous comporter face à plusieurs aspects de la vie au CMR Saint-Jean.

C’est donc ce mode de vie que nous avons mené tout au long du PO. Plus les semaines avançaient, plus nous devenions performants dans ce que nous faisions. Cela est principalement puis, nos cinq premières semaines en tant que militaire s’achevèrent. Nous avons donc enfin pu prendre part à la course à obstacles que nous attendions tant. À la fois plaisant et épuisant, ce parcours constitué de douze épreuves à tester nos capacités physiques, mais avant tout notre esprit d’équipe. À la fin de la course, nous étions tous particulièrement fiers de ce que nous avions accompli pendant le PO. Cette expérience restera unique et aucun d’entre nous ne risque jamais de l’oublier !

Dès la première semaine, nous avons été initiés à la vie militaire. Certains d’entre nous ont trouvé le choc grand, mais nous nous sommes vite adaptés. En effet, « drill », standard de chambre à coucher, standard vestimentaire, entraînement physique et discipline faisaient maintenant partie de notre quotidien. Crédit photo : Marie-Claude Leblanc.

________________________________

 

Un vol pour le moins inusité

– un article de l’Élève-officier Jean-Sébastien Otis 26099

Le 10 septembre dernier, j’ai eu la chance de pouvoir voler avec Vintage Wings of Canada (VWC) dans un Fleet Finch II, un avion d’entraînement canadien de 1939. Mon vol de 25 minutesa eu lieu à l’aéroport de St-Jean-sur-Richelieu. L’effet de pouvoir voler et piloter un avion du début du siècle dernier ne peut qu’être mémorable pour un jeune élève-officier qui aspire à être pilote. Ce vol restera longtemps gravé dans ma mémoire.

Pour la saison 2011, VWC honorait les avions d’entraînement canadiens de notre passé, les fameux avions jaunes. L’intention de VWC était d’offrir la possibilité aux gens de pouvoir voler dans les avions.

L’effet de pouvoir voler et piloter un avion du début du siècle dernier, le Fleet Finch II, ne peut qu’être mémorable pour un jeune élève-officier qui aspire à être pilote. Ce vol restera longtemps gravé dans ma mémoire. Photo crédit : Caporal-chef Yves Lacasse

La première fois que j’ai entendu parler de cette activité, c’était durant une rencontre journalière avec mon capitaine d’escadron. Dès que j’ai su que j’avais des chances d’être choisi pour un vol, j’ai sauté sur l’occasion, sachant ce que signifiait un vol de ce type.

En arrivant à l’aéroport la journée de mon vol, quatre avions étaient présents. J’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs pilotes de renommée de cette organisation et cela n’a seulement pu m’inciter davantage à voler. Peter Ashwood, un pilote acrobatique expert dans les avions biplans, m’a présenté mon avion pour le vol. J’ai eu la chance de voler dans l’un des plus vieux avions du Canada, le Finch II. Il s’agit du dernier exemplaire au Canada.

Une fois en vol, le son du moteur à piston de l’époque, le vent fouettant, l’incompréhension dans les communications radios et les instruments très rudimentaires m’ont vraiment rendu l’expérience inoubliable. J’avais l’impréssion de faire une voyage dans le temps. Après 5 minutes de vol, rendu au-dessus du secteur Iberville, Ashwood me lance les commandes. Sachant que ma profession souhaitée est pilote et que j’avais déjà ma licence de pilote de planeur, il m’a fait confiance pour le vol. Voyant que je volais très bien, il ma laissé voler jusqu’à l’atterrissage.

Rendu au sol, il m’a félicité pour mes talents en vol et m’a dit que j’allais faire un excellent pilote. L’expérience a été mémorable et j’en garde plusieurs bons souvenirs.

Je remercie l’équipe de VWC, monsieur Peter Ashwood et la Corporation du Fort St-Jean (CORPO) pour m’avoir permis de faire un vol que plusieurs aurait désiré.

________________________________

L’équipe du Collège s’est assurément fait remarqué pour le mieux, surtout avec l’Élof Thouin, qui tout au long de la course, tenait fièrement le drapeau du CMR Saint-Jean et les 18 élof en tenue bleue.

Le 18 septembre dernier, 18 élèves-officiers (élof) du Collège militaire royal de Saint-Jean ont participé à la course de l’armée de 5km qui se tenait à Ottawa.

18 élèves-officiers du CMR Saint-Jean participe à la course de l’armée

– un article des Élèves-officiers Dumais et Raymond

Le 18 septembre dernier, 18 élèves-officiers (élof) du Collège militaire royal de Saint-Jean, ainsi que les Sergents Paré et Savard, ont participé à la course de l’armée de 5km qui se tenait à Ottawa. Tous très excité de participer à un événement qui encourageait la fondation ‘’Soldier On’’, nous avons quitté Saint-Jean samedi matin en route vers Ottawa afin de profiter des environs et de prendre une bonne nuit de sommeil avant d’entamer la course qui a débuté à 8 h le dimanche matin. Les sergents avaient eu comme idée de courir tous ensemble, en deux rangs et dirigé par les deux seules filles du groupe. Une chose est certaine, les filles ont donné du fil à retordre aux garçons qui tentaient de les suivre à travers la foule qui se refermait au fur et à mesure qu’elles avançaient. Finalement, après plusieurs oscillations entre les participants et discussions avec ceux-ci, nous avons terminé la course sous la barre des 30 minutes, ce qui était le but que nous nous étions fixé. En effet, courir en deux rangs au travers de plus de 7 000 coureurs n’a pas été chose facile, mais nous nous sommes assurément fait remarquer pour le mieux, surtout avec l’Élof Thouin, qui tout au long de la course, tenait fièrement le drapeau du CMR Saint-Jean  et les 18 élèves-officiers arborant le chandail bleu royal du Collège. Ce fut une très belle expérience et la météo a contribué à faire de cette course un succès.