Qu’est-ce qui se passe au CMR Saint-Jean

Le 18 novembre dernier, les 20 élèves-officiers de l’équipe d’habilités militaires Sandhurst du Collège militaire royale de Saint-Jean (CMR Saint-Jean), ainsi que leurs deux entraîneurs, le Sergent Paré et le Caporal-chef Lacasse, sont partis en direction du Collège militaire royal du Canada (CMRC), afin de participer à la compétition Sandhurst qui avait lieu le dimanche 20 novembre. Crédit photo inconnu.

Entièrement organisée et pensée par deux élèves-officiers de troisième année ancien membre de l’escadron Iberville, la compétition se composait de plusieurs épreuves, dont le mur de 12 pieds, le bateau d’assaut, le champ de tir, les premiers soins, ainsi que des exercices de topographie qui s’étalaient sur plus de 15 km entre la base de Kingston et le CMRC. Crédit photo inconnu.

L’équipe Sandhurst du CMR Saint-Jean se classe 2ième

– un article de l’Élève-officier Raymond

Le 18 novembre dernier, les 20 élèves-officiers de l’équipe d’habilités militaires Sandhurst du Collège militaire royale de Saint-Jean (CMR Saint-Jean), ainsi que leurs deux entraîneurs, le Sergent Paré et le Caporal-chef Lacasse, sont partis en direction du Collège militaire royal du Canada (CMRC), afin de participer à la compétition Sandhurst qui avait lieu le dimanche 20 novembre. Après plusieurs mois d’entraînement intense et assidus, les jeunes étaient prêts à affronter le pire et à montrer à Kingston ce dont ils étaient capables. Entièrement organisée et pensée par deux élèves-officiers de troisième année ancien membre de l’escadron Iberville, la compétition se composait de plusieurs épreuves, dont le mur de 12 pieds, le bateau d’assaut, le champ de tir, les premiers soins, ainsi que des exercices de topographie qui s’étalaient sur plus de 15 km entre la base de Kingston et le CMRC. Le CMR Saint-Jean avait deux équipes dans la course, dont une qui a réussi à se classer deuxième avec un temps de 4 :59 :09, tandis que l’autre est arrivée cinquième avec un temps de 6 :39 :46. Chaque équipe a fait preuve de persévérance, de courage et d’endurance, afin de performer le mieux possible et ce, avec tout le savoir que leurs entraîneurs leur avait donné, autant au niveau physique que mental. Après une dure journée, plusieurs des participants affirment avoir fait l’épreuve la plus difficile de leur vie; en effet, la fatigue, ainsi que la fierté pouvait se lire sur leur visage. C’était la première fois que le CMR Saint-Jean participait à cette compétition, et sachant maintenant à quoi s’attendre, les entraîneurs pourront davantage préparer les futurs membres de l’équipe afin de tenter de remporter une première place l’an prochain. Une chose est certaine, l’expérience valait l’entraînement difficile à raison de deux fois par semaine, le stress, ainsi que les douleurs que les membres de l’équipe ressentaient quelques jours après la compétition. Qui sait, peut-être aurons-nous la chance d’assister à ce genre d’événement sur le campus du Collège militaire de Saint-Jean…

Le CMR Saint-Jean contribue plus de 13,000 dollars à Centraide

– un article du Capitaine Eric Le Marec, Officier d’affaires publiques

 

Photo : Dans le cadre de la campagne de charité en milieu de travail du gouvernement du Canada, le CMR Saint-Jean a recueilli plus de 13,000$. Un chèque symbolique a été remis à M. Réjean Côté, représentant de Centraide, le 6 décembre dernier. De gauche à droite, Lieutenant-colonel St-Pierre, Capitaine Gosselin, Capitaine Le Marec, Caporal Tremblay, Adjudant-maître Sirois, Lieutenant de vaisseau Cuthbert et M. Réjean Côté. Manquants sur la photo sont Adjudant Brown et Capitaine Beausoleil.

Crédit photo : Mario Poirier.

Le Commissaire aux langues officielles au CMR Saint-Jean

– un article du Capitaine Eric Le Marec, Officier d’affaires publiques

 C’est dans le cadre du programme de conférences de développement professionnel du Commandant que le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) a accueilli, le 30 novembre dernier, le Commissaire aux langues officielles, M. Graham Fraser. En poste depuis 2006, M. Fraser s’est adressé aux élèves-officiers et au personnel du CMR Saint-Jean.

« Nous sommes honorés d’avoir pu accueillir le Commissaire Fraser, explique le Lieutenant-colonel St-Pierre, Commandant par intérim du CMR Saint-Jean. M. Fraser a validé l’importance des langues officielles, non seulement comme obligation, mais aussi comme valeur fondamentale du Canada.»

Dans son allocution, le Commissaire Fraser a mis l’emphase sur le fait que le bilinguisme est une compétence clé de leadership, en ce sens que les leaders doivent être en mesure de communiquer dans la langue du soldat. Il a invité les élèves-officiers à saisir l’opportunité qui leur est offerte d’apprendre une deuxième langue officielle, ce qui sera pour eux un atout certain tout au long de leur carrière à titre d’officier au sein des Forces canadiennes. Le Commissaire a expliqué que le CMR Saint-Jean incarne les valeurs de la dualité linguistique du Canada : en s’adressant aux membres du personnel cadre, il les a encouragés à continuer à inculquer aux élèves-officiers les valeurs des Forces canadiennes et du Canada en matière de langues officielles.

En parlant de son propre apprentissage du français dans un contexte d’immersion alors qu’il était étudiant, M. Fraser a expliqué qu’une personne qui apprend une deuxième langue est en mesure de mieux comprendre la situation d’un immigrant nouvellement arrivé. Le Commissaire a constaté que la dualité linguistique et culturelle du Canada prédisposait le pays à une plus grande ouverture à l’immigration.

Le CMR Saint-Jean, dont la mission est de préparer les élèves-officiers à une brillante carrière en tant qu’officier des Forces canadiennes par le biais de ses programmes d’études, de leadership, de sport et de bilinguisme, compte actuellement quelque 200 élèves-officiers de partout au Canada. Tout y est mis en place pour favoriser l’apprentissage de la deuxième langue officielle : en plus de recevoir des cours de langue seconde, les élèves-officiers sont jumelés, dans leurs quartiers, avec une personne de l’autre langue. De plus, la langue d’usage au Collège (en dehors des classes) est le français durant la première moitié de chaque mois et l’anglais durant la deuxième moitié.

Durant son allocution, Le Commissaire Fraser a invité les élèves-officiers à saisir l’opportunité qui leur est offerte d’apprendre une deuxième langue officielle, ce qui sera pour eux un atout certain tout au long de leur carrière à titre d’officier au sein des Forces canadiennes. On le voit ici se faire remercier par l’Élève-officier Hamel.

Photo1: On Sunday December 4th, the Royal Military College Saint-Jean (RMC Saint-Jean) Fencing team travelled to a competition in Sharron, Vermont. The competition, a small gathering of fencers from the northern United States and southern Canada, consisted of 38 competitors ranging from amateur to national caliber.

Top row, from left to right: Coach Guillet, Officer Cadet (OCdt) Gaulin, OCdt Bannerman, OCdt Machnee, OCdt Houston, OCdt Djekic, OCdt Marois, OCdt Couture, Coach Thiffault. Second row, from left to right: OCdt Vanderleest, OCdt Racine, OCdt Chen, OCdt Kelertas. Bottom row, from left to right: OCdt Northcott, OCdt Desouza.

Photo credit: RMC Saint-Jean

RMC Saint-Jean Wins Gold at Fencing Competition in Vermont

– an article by Officer Cadet Houston

On Sunday December 4th, the Royal Military College Saint-Jean (RMC Saint-Jean) Fencing team travelled to a competition in Sharron, Vermont. The competition, a small gathering of fencers from the northern United States and southern Canada, consisted of 38 competitors ranging from amateur to national caliber.

After a long day of intense bouts, RMC Saint-Jean’s very own Officer Cadet (OCdt) Harrison Kelertas took home a gold metal, sweeping away the competition. Other RMC Saint-Jean mention worthy competitors include OCdt Jonathan Machnee, who secured himself a 13th place position, after only four months fencing experience. Overall, the College was well represented at the competition, and we look forward to future opportunities to skowcase the RMC Saint-Jean spirit.

Cet automne, le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) accueillait deux nouveaux stagiaires dans le cadre de ses échanges internationaux: les Sous-lieutenants Thibaut Ameline et Guilhem Decourt de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan (France). En l’absence du Colonel Guy Maillet, le Lieutenant-colonel Christian Saint-Pierre a reçu les Slts Guilhem Decourt et Thibaut Ameline pour saluer leur départ. Crédit photo : Béatrice Richard.

Deux stagiaires de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr au CMR Saint-Jean

– un article de Mme Béatrice Richard, professeure à la Division des études permanentes du CMR Saint-Jean.

Cet automne, le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) accueillait deux nouveaux stagiaires dans le cadre de ses échanges internationaux: les Sous-lieutenants (Slts) Thibaut Ameline et Guilhem Decourt de l’École spéciale militaire (ESM) de Saint-Cyr Coëtquidan (France). Le stage, qui vise à sensibiliser les étudiants étrangers aux questions canadiennes, s’est déroulé sous l’égide du commandant du Collège, le Colonel Guy Maillet, du directeur des études, le Lieutenant-général (ret.) Michel Maisonneuve, et du doyen à l’enseignement, le professeur Bernard Mongeau. Béatrice Richard, membre du Bureau des relations externes et professeure à la Division des études permanentes, en a assuré la coordination avec la collaboration active du secrétaire général du CMR Saint-Jean, le Major Martin Couët.

Au terme d’un séminaire de trois mois, les deux stagiaires de l’ESM viennent de mettre le point final à leurs mémoires de maîtrise respectifs, l’un en communication, l’autre en histoire.

Mené sous la direction du professeur Saïd Haddad, de l’ESM, le mémoire du Slt Ameline s’intitule : Analyse de la politique de communication de recrutement des Forces canadiennes depuis 2001. Il a pour principal objectif d’étudier la stratégie de recrutement mise en œuvre par les Forces canadiennes au cours de la dernière décennie. L’étude a notamment consisté à analyser l’évolution des différents vecteurs de communication utilisés dans les campagnes de recrutement. Les professeures Annick Girard et Janine Krieber, du Département des humanités et sciences sociales de la Division des études, agissaient comme directrices de séminaire.

Mené sous la direction du Lieutenant Antoine Roussel, le mémoire du Slt Decourt s’intitule pour sa part: Exemple d’un raid français pendant la guerre de Sept Ans. La bataille de la Monongahela : victoire ou échec de la petite guerre? L’étude s’intéresse au théâtre nord-américain durant la guerre de Sept Ans et propose d’évaluer l’influence de la petite guerre sur l’ensemble des opérations militaires de ce côté-ci de l’Atlantique, ainsi que son efficacité sous la pression croissante des déploiements militaires britanniques. Les professeurs Charles-Philippe Courtois et Ian Parenteau, du Département des humanités et sciences sociales de la Division des études, agissaient comme directeurs de séminaire.

Le programme de formation de l’ESM de Saint-Cyr Coëtquidan se divise entre un volet militaire de deux semestres et un volet académique de quatre semestres entrecoupé de stages et d’exercices d’aguerrissement. Le volet académique se clôt sur la rédaction d’un mémoire de maîtrise à l’étranger que les aspirants doivent soutenir par la suite devant Jury, à l’ESM. Les travaux des Slts Ameline et Decourt seront déposés à la bibliothèque du CMR Saint-Jean au terme de cette ultime étape.

À la veille de leur départ pour la France, le 2 décembre dernier, les deux stagiaires ont profité d’un dîner d’adieu pour dresser un bilan enthousiaste de leur séjour au CMR Saint-Jean et des régions qu’ils n’ont pas manqué de visiter, de la ville de Québec aux chutes Niagara, en passant par Montréal et Toronto. On l’aura compris, outre son intérêt académique, ce stage représente une occasion unique pour les jeunes militaires de s’immerger dans une culture et des traditions différentes.


 

Les Sous-lieutenants Thibaut Ameline et Guilhem Decourt avec Béatrice Richard, coordonnatrice du stage international au CMR Saint-Jean. À la veille de leur départ pour la France, le 2 décembre dernier, les deux stagiaires ont profité d’un dîner d’adieu pour dresser un bilan enthousiaste de leur séjour au CMR Saint-Jean et des régions qu’ils n’ont pas manqué de visiter, de la ville de Québec aux chutes Niagara, en passant par Montréal et Toronto. Crédit photo : CMR Saint-Jean.

 

Le 7 décembre dernier, les élèves officiers du Collège militaire royal de Saint Jean ont eu l’opportunité de se mesurer au personnel staff du collège dans le cadre d’une compétition sportive. Lors de cette activité, ils étaient plus de 150 spectateurs à porter cette élégante tenue de sport. Et on les voit ici en train d’encourager leur équipe. (Crédit photo : Élève-officier Grégory Hamel 26103 ).

Les élèves-officiers du CMR Saint-Jean se mesurent au personnel lors d’une compétition sportive

– un article de l’Élève-officier William Dumais 26118

En ce merveilleux avant-midi du 7 décembre 2011, les élèves officiers du Collège militaire royal de Saint Jean ont eu l’opportunité de se mesurer au personnel staff du collège dans le cadre d’une compétition sportive. Lors de cette activité, ils étaient plus de 150 spectateurs à porter cette élégante tenue de sport.

La compétition était composée sous trois différents niveaux : deux parties de volleyball, une partie de ballon sur glace et pour terminer, un superbe match de hockey. Ce sont les équipes sportives des élèves-officiers, supportés par leurs camarades qui ont remporté toutes les parties, soit 25 à 23 et 25 à 16 pour les parties de volleyball, 3 à 0 pour la partie de ballon sur glace et finalement, 5 à 2 pour la fameuse joute de hockey.

Les participants de l’activité étaient tous très heureux d’encourager les équipes avec leur tenue de sport et ils ont beaucoup apprécié leur matinée : «ce fut une excellente compétition, nous sommes tous très contents que les élèves-officiers l’aient remportés», a commenté l’Élève-officier Antoine Blais 26054. Ce genre d’activité contribue énormément au développement de l’esprit de corps et elle représente pour eux la chance d’établir des liens plus serrés avec cette belle institution qu’est le CMR Saint-Jean.