Qu’est-ce qui se passe au CMR Saint-Jean

Le CMR Saint-Jean a exercé son droit de cité à la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu le 22 avril

un article du Capitaine Eric Le Marec, Officier des affaires publiques

Le Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) a exercé son droit de cité à la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu le 22 avril dernier. L’Élève-officier Grégory Hamel, commandant de l’escadre des élèves-officiers, a mené l’ensemble des élèves-officiers à l’Hôtel de ville où le maire, M. Gilles Dolbec, a passé en revue l’escadre. Durant la cérémonie qui s’inscrit dans les cérémonies du 60e anniversaire de fondation du Collège, le maire et le commandant du CMR Saint-Jean, le Colonel Guy Maillet, ont prononcé chacun un discours. L’escadre des élèves-officiers du CMR Saint-Jean a ensuite défilé dans les rues de la ville.

« Le CMR Saint-Jean est un des joyaux de la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, a déclaré le maire Gilles Dolbec. Au nom du conseil municipal et des résidents de Saint-Jean-sur-Richelieu, je tiens à exprimer ma reconnaissance pour la contribution que le CMR Saint-Jean continue à apporter à notre collectivité et à notre pays.»

Près de 190 élèves-officiers ont défilé du CMR Saint-Jean jusqu’à l’hôtel de ville. Selon la tradition, après avoir été escorté par le chef de police, l’Élève-officier Grégory Hamel, le commandant de l’escadre des élèves-officiers, a cogné à la porte de l’hôtel de ville pour demander au maire le droit d’exercer le droit de cité.

“Le droit de cité est la plus haute marque d’honneur qu’une ville peut conférer à une unité militaire, et c’est avec beaucoup de fierté que nous acceptons d’exercer ce droit que nous accorde la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu”, a déclaré le colonel Guy Maillet, commandant du CMR Saint-Jean. “Nous entretenons d’excellentes relations avec la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, et cette cérémonie est un moyen concret d’assurer la pérennité de cette chaleureuse relation entre le CMR Saint-Jean et la communauté locale.”

Le Droit de cité est une tradition militaire qui remonte à la guerre des Deux-Roses, qui a eu lieu durant l’ère médiévale. Durant cette série de guerres civiles, les unités militaires des deux camps harcelaient constamment les villes. Pour cette raison, avant d’être admis dans l’enceinte de la ville, les soldats devaient expliquer au responsable de la sécurité publique pourquoi ils souhaitaient entrer. Leur commandant était ensuite escorté jusqu’à la salle du conseil municipal. Si les dirigeants jugeaient que l’unité était digne de confiance, ils lui accordaient le privilège du droit de cité. L’unité pouvait alors entrer dans la ville tambours battants, drapeaux au vent et baïonnettes aux canons.

La ville a accordé le droit de cité au Collège militaire royal le 1ier octobre 1977 et ce droit a été exercé en 1992 et en 1995. Ouvert en 1952, le Collège militaire royal (CMR) a été fermé en 1995. Lors de sa réouverture en 2008, l’unité été nommée Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean). Cette année, le CMR Saint-Jean célèbre le 60e anniversaire de fondation du CMR.

La mission du CMR Saint-Jean est de préparer les élèves-officiers à une brillante carri¬ère en tant qu’officier des Forces canadiennes par le biais de ses programmes d’études, de leadership, de sport et de bilinguisme.

 

RMC Saint-Jean Freedom of the City Ceremony

Article by Officer Cadet Joseph McCaig

St-Jean-sur-Richelieu saw an interesting spectacle on 22 April. The officer cadets of Royal Military College St-Jean (RMC Saint-Jean) and an accompanying Regular Force military band held a parade through the streets to mark the Freedom of the City ceremony in the city of Saint-Jean-sur-Richelieu. The ceremony took place between 9 am and 11 am Sunday morning, and took the roughly 200 cadets, along with the band, from the College to the Mayor’s office in St-Jean.

After marching a short distance between the College and the City Hall, Officer Cadet Gregory Hamel, the Cadet Wing Commander, approached the Mayor’s door with the Chief of Police to ask the Mayor permission to march through the city.

The Freedom of the City is an old municipal honour that can be granted to military units. When it is granted, it means that the city allows the unit to march through the city “with drums beating, colours flying, and bayonets fixed”. This is an old tradition dating from the Romans’ time, when soldiers were not trusted to be in a city as a group with weapons. Allowing soldiers to parade as an armed group showed that the city trusted and respected their honour. In modern times, the Freedom of the City is a ceremonial honour recognizing good relations between a unit and the host city.

_____________________________________

La ligue de développement de ballon sur glace du CMR Saint-Jean/Région de Montréal termine sa saison

un article de André Durand, Vice-président de la ligue

Lundi le 23 avril dernier, à l’aréna du CMR Saint-Jean, se tenait les finales de fin de saison de la ligue de développement de ballon sur glace du CMR Saint-Jean/Région de Montréal. Cette ligue complète sa deuxième année d’existence et vise essentiellement à développer ce sport au sein du Collège et de la grande région métropolitaine. Les élèves-officiers du Collège militaire royal de Saint-Jean, les militaires de la grande région de Montréal, les employés civils du MDN et les membres du PSL participent à cette ligue.

Le tournoi à la ronde de fin de saison a permit à l’équipe des Verts d’affronter les Rouges dans la grande finale tandis que les Blancs affrontaient les Noirs en finale consolation. Les Blancs se sont inclinés 4-0 tandis que les Verts ont battus les Rouges au compte de 2-0 pour se mériter le trophée de la ligue.

Hormis les aptitudes de joueur développées tout au long de la saison, c’est surtout la camaraderie et l’esprit d’équipe qui a été apprécié de tous. Il est fort probable que tous les joueurs, à l’exception des élof mutés au Collège militaire royal du Canada à Kingston, reviendront pour la troisième saison qui débutera en octobre prochain.