RMCSJ BoG Profiles

This is the fourth in a series of five in which we are including profiles of members of the Royal Military College Saint-Jean Board of Governors.

RMCSJ Reference

Jean-Yves ForcieVice-Amiral (Retraité) J.C.J.Y. Forcier, CMM, CD

Né à Trois-Rivières (Québec) le 11 novembre 1954, le Vice-amiral Forcier s’enrôle dans la Marine en décembre 1971. À la suite de son instruction militaire élémentaire et de son entraînement naval de base, il est affecté à Halifax où il débute sa carrière en mer. Il sert alors successivement à bord des NCSM SASKATCHEWAN, OTTAWA, PROTECTEUR, PRESERVER et ALGONQUIN. Par la suite, il prend les commandes du NCSM ALGONQUIN à Halifax, puis du 4e Groupe d’opérations maritimes à Victoria.

Durant le conflit du golfe Persique (1990-91), il sert six mois comme sous-chef d’état-major pour le groupe opérationnel naval canadien et au Quartier général des FC au Moyen-Orient à Bahreïn, pour lequel il est « cité à l’ordre du jour ».

Il occupe, durant sa carrière, les postes d’officier d’état-major (armement) de la 1re Escadre de destroyers du Canada, de coordonnateur du Programme des besoins maritimes au Quartier général de la Défense nationale (QGDN), de commandant adjoint de la Réserve navale, de chef d’état-major des opérations interarmées et de Directeur général – Personnel et opérations maritimes au QGDN.

Le Vice-amiral Forcier est diplômé du Collège de commandement et d’état-major des Forces canadiennes (1988), du Collège de la Défense nationale (1994) et du programme de maîtrise ès Arts (Leadership and Training) de la Royal Roads University (2000). En 1999, il est récipiendaire de l’Ordre du Mérite militaire en qualité d’officier et en 2005, il est promu au grade de commandeur de l’Ordre.

Le Vice-amiral Forcier est promu au grade de contre-amiral en juin 2003 et est nommé commandant des Forces maritimes du Pacifique. À la suite de sa participation à l’équipe d’action pour la transformation du Chef d’état-major de la Défense, le Vice-amiral Forcier est promu à son grade actuel. Il assume les fonctions de commandant du commandement canadien dès le 1er juillet 2005. Il se retire des Forces canadiennes en juillet 2006.

Vice-Admiral (Retired) J.C.J.Y. Forcier, CMM, CD

Born in Trois-Rivières, Québec on 11 November 1954, Vice-Admiral Forcier joined the Navy in December 1971. On completion of basic military, as well as initial naval training, he was posted to Halifax to commence his sea-going career. He has served in HMCS SASKATCHEWAN, OTTAWA, PROTECTEUR, PRESERVER and ALGONQUIN. He eventually commanded HMCS ALGONQUIN in Halifax and Maritime Operations Group Four in Victoria.

During the 1990-91 Persian Gulf crisis, he was seconded for six months as Deputy Chief of Staff Operations with the Canadian Naval Task Group and later with the Canadian Forces Middle East Headquarters in Bahrain, for which he was “Mentioned in Dispatch”.

His other postings included Staff Weapons Officer First Canadian Destroyer Squadron, Maritime Requirements Programme Coordinator at National Defence Headquarters (NDHQ), Deputy Commander Naval Reserve, Chief of Staff Joint Operations, and Director General Maritime Personnel and Operations at NDHQ.

Vice-Admiral Forcier is a graduate of Canadian Forces Command and Staff College (1988), and National Defence College (1994); he also received a Masters Degree in Leadership and Training from Royal Roads University (2000). He was invested in the Order of Military Merit in the grade of Officer in 1999 and promoted to the rank of Commander within the Order in 2005.

Vice-Admiral Forcier was promoted to the rank of Rear-Admiral in June 2003 and appointed as Commander Maritime Forces Pacific. Following his work on the Chief of Defence Staff Action Team for Transformation, Vice-Admiral Forcier was promoted to his present rank and assumed the position of Commander Canada Command on 1 July 2005.

He retired from the Canadian Forces in July 2006.

__________________________________________

Albert GeddryBrigadier-Général (Retraité) Albert Louis Geddry, CD

Albert, né à la Baie Ste Marie en Nouvelle-Écosse et diplômé de l’université Sainte Anne à Pointe-de-l’Église, (N.-É.), se joint à l’armée de terre en 1962. Après sa formation d’officier il est affecté au Royal Canadian Dragoons à Gagetown au Nouveau Brunswick. Après son retour de Chypre en 1965 il se retrouve comme instructeur en tir à l’École des blindés au camp Borden en Ontario. Après ce stage il est muté comme membre du cadre d’instruction de l’armée régulière au Régiment de Trois-Rivières.

En 1968 c’est un départ vers Québec, au QG de la Région militaire du Québec où il est promu capitaine. Peu après, le Général Jean-Victor Allard annonce la création du 12e Régiment Blindé du Canada et Albert se retrouve à Valcartier avec les autres pionniers de la 5e Brigade. Dès l’automne 1969 il est envoyé au Collège d’état-major à Kingston en Ontario. À l’automne 1970 il se voit promu major.

Il est choisi au début de 1972 comme stagiaire au United States Armed Forces Staff College à Norfolk en Virginie. Après ce cours de six mois il est muté au QG de la Force Mobile à St Hubert comme chef de cabinet du commandant adjoint. Il y reste pour deux ans avant de retourner au régiment comme commandant adjoint. L’année 1975 lui confère le commandement du régiment et un sentiment de fierté sans égal. Il déploie le régiment aux Jeux olympiques de Montréal en 1976 et l’année suivante c’est un nouveau déploiement à Chypre avec l’ONU. Suite à ses deux années de commandement, il est muté au grand QG à Ottawa et où il est promu colonel. Deux ans plus tard et nommé chef du groupe d’étude sur la mobilisation en cas de guerre. En 1983 on lui offre le commandement de la Base Montréal où il demeure trois ans. C’est avec sa promotion à Brigadier général qu’Albert se retrouve sur les terrains qu’il a connus comme jeune lieutenant, soit à Gagetown au N.-B. Là il commande le Centre de formation au combat et la base militaire. Lors de cette mutation, l’Université Ste Anne lui décerne un doctorat en administration honoris causa. Deux ans plus tard il est muté encore une fois au grand QG à Ottawa comme Directeur général des affaires publiques.

Durant cette période Albert fonde Cambridge Consultants offrant des services de planification stratégique. Il est nommé au Comité consultatif du Ministre de la Défense Nationale sur les changements sociaux et les Forces Canadiennes. Par après, il est nommé chef d’équipe pour l’amélioration des capacités opérationnelles de l’armée de terre et finalement il mène une équipe de rationalisation des services administratifs du Ministère de la Défense dans la Région d’Ottawa.

En 2001 Simone et Albert vendent la ferme et s’installent à Saint Benoni en Nouvelle-Écosse. Depuis ils participent à de nombreux organismes en tant que bénévoles, tels la radio communautaire, le musée, des organismes de soins de santé, et autres. Les Geddry ont deux filles, Marie-Claude et Nathalie qui habitent les provinces maritimes.

Brigadier General (Retired) Albert Louis Geddry, CD

Albert was born in the Baie Ste Marie area of Southwest Nova Scotia and is a graduate of Université Ste Anne in Church Point NS. He joined the Army in 1962 and after officer training was posted to the Royal Canadian Dragoons at Camp Gagetown NB. After his return from Cyprus in 1965 he was posted to the Armoured School in Camp Borden as a gunnery instructor.

He was then posted to Trois Rivières with the regional instructional staff and in 1968 he moved to regional HQ in Québec City. Soon thereafter General JV Allard announced the creation of le 12e Régiment blindé du Canada in Valcartier to which regiment Albert was posted as one of the pioneers of 5e Brigade. In the fall of 1969 he attended the one year Canadian Land Forces Command and Staff College after which he returned to his regiment to command a squadron. Later that year he received his promotion to major.

He is chosen to attend the US Armed Forces Staff College in Norfolk, VA in 1972 and returns to become EA to the Deputy Commander of Mobile Command in Saint Hubert. In 1975 he assumes the command of le 12e Régiment blindé du Canada. He deployed his regiment to the 1976 Olympics as part of the security forces and the following year took the regiment on UN peacekeeping to Cyprus. Following his command tour he was posted to National Defence HQ in Ottawa and two years later was promoted to Colonel to head up the Mobilization Planning Task Force. In 1983 he was posted to command CFB Montréal where he stayed for three years.

A promotion to Brigadier General found him where he started as a young lieutenant, but in a very different capacity, namely as commander of the Combat Training Centre and CFB Gagetown. During this posting he was honoured by his alma mater with a doctorate honoris causa in administration. Two years later he was again posted to National Defence HQ as Director General of Public Affairs.

During this time Albert founded Cambridge Consultants offering strategic planning services. He was appointed to the National Defense Consultative Committee on Social Change. Later he was asked to head a team to recommend operational improvements for the Army and finally he led a team for the rationalization of National Defense administrative services within the Ottawa area.

In 2001 Simone and Albert sold the farm and retired to Saint Benoni in Southwest NS. Since then they are involved in many community organizations such as community radio, the sawmill museum, health care organizations and others.

Simone and Albert have two grown daughters living in the Maritimes.

__________________________________________

Remi LandryLieutenant-colonel (Retraité) Rémi Landry, O.M.M., CD

Le Lcol (retraité) Rémi Landry prend sa retraite des Forces canadiennes le 21 août 2001, après plus de 34 années de service continu. Il est candidat au doctorat en sciences politiques à l’Université de Montréal et prépare actuellement son projet de thèse. Il est aussi chercheur associé avec le Groupe d’étude et de recherche sur la sécurité internationale de l’Université de Montréal.

Il est diplômé du Collège militaire royal de Saint-Jean, où il obtient en 1973 un diplôme en administration des affaires de l’Université de Sherbrooke. En 1997, il complète une mineure et une maîtrise en sciences politiques à l’Université de Montréal, avec une spécialisation en relations internationales. Depuis sa libération des Forces canadiennes, il agit à titre de conseiller en sécurité internationale, ce qui l’amène à collaborer avec le en tant analyste militaire. Il travaille actuellement pour RDI et commente la guerre en Irak.

Depuis l’été 2002, il réalise divers contrats d’enseignement avec le Collège militaire royal du Canada, sur le leadership et l’éthique militaire. Il enseigne actuellement à un groupe d’officiers et de sous-officiers seniors à la Base militaire de Saint-Jean.

Lieutenant-colonel (Retired) Rémi Landry, O.M.M., CD

LCol Rémi Landry retired from the Canadian Forces on 21 August 2001, after more than 34 years of continuous service. He is at present a candidate for his PhD in political science at l’Université de Montréal and is currently preparing his thesis. He is also an associate researcher with le Groupe d’étude et de recherché sur la sécurité internationale de l’Université de Montréal.

He is a graduate of the Royal Military College Saint-Jean, where he received his diploma in business administration from l’Université de Sherbrooke in 1973. He completed a minor and a masters degree in Political Science in 1997 at l’Université de Montréal, specializing in international relations. Since his retirement from the Canadian Forces, he has acted as a consultant on international relations matters, and has been military analyst for the réseau francophone de l’information (RDI) de la Société Radio Canada on the conflict in Afghanistan. He is currently working for the RDI providing commentary on the war in Iraq.

Since the summer of 2002, he has worked on contract as a leadership and ethics professor at the Royal Military College of Canada, and currently provides instruction to a group of officers and officer-cadets at the military base in St-Jean.