• Home
  • /
  • e. What's Happening At RMC
  • /
  • Royal Military College Nuclear Research Reactor refueled safely and successfully / Le réacteur de recherche nucléaire du Collège militaire royal est ravitaillé en toute sécurité et avec succès

Royal Military College Nuclear Research Reactor refueled safely and successfully / Le réacteur de recherche nucléaire du Collège militaire royal est ravitaillé en toute sécurité et avec succès

News Release

September 23, 2021 – Kingston, Ont. – National Defence / Canadian Armed Forces

Photos by S1 Lisa Sheppard

Between August 16 and September 15, 2021, in coordination with Canadian Nuclear Laboratories, a refueling was conducted for the Royal Military College of Canada (RMC)’s Safe LOW-POwer Kritical Experiment (SLOWPOKE) reactor.

As part of this project, Canadian Nuclear Laboratories’ employed a team skilled in reactor physics and fuels, environmental remediation measures, and security and radiation protection to safely and successfully remove the old reactor core and commission the reactor with a newly fabricated core, which was manufactured at Canadian Nuclear Laboratories’ Chalk River campus. The spent core was transferred to a licensed nuclear waste management facility.

This project was completed in compliance with all relevant regulatory agencies, including the Canadian Nuclear Safety Commission, who regulate the use of nuclear energy and materials to protect health, safety, security and the environment; to implement Canada’s international commitments on the peaceful use of nuclear energy; and to disseminate objective scientific, technical and regulatory information to the public.

Since 1985, the SLOWPOKE reactor at the RMC provides a Centre of Excellence on nuclear matters to the whole of government, the CAF, and DND to meet related operational, educational and research needs. RMC owns and is licensed to operate the SLOWPOKE reactor. Uniquely located on the RMC campus in Kingston, Ont., it is one of only two research reactors of its type in Canada providing world class opportunities in research and education for students and staff alike.

Quotes

“The safe and successful refueling of the Slowpoke-2 Research Reactor ensures key research and education, that is possible only because of this facility, can continue at the Royal Military College of Canada for the next 30 years.”

Commodore M.T.J. (Josée) Kurtz, Commandant Royal Military College of Canada

“This refueling was key to facility operations here at the Royal Military College of Canada. With its safe and successful completion we can continue our research and education for the defence community in Canada.”

Dr. Pavel Samuleev, Director Slowpoke-2 Facility, Royal Military College of Canada 

Quick Facts

  • Refueling of this reactor was conducted to ensure that:
    • The Department of National Defence is able to provide a rapid response both domestically and internationally for analysis and research in support of protection for the Canadian public, whole of government and Canadian Armed Forces personnel, including nuclear forensics, and emergency response.  This aspect affects the security of the Canadian public at large against evolving nuclear threats, either in the use of radiological weapons or with the illicit transportation of special nuclear materials.
    • The Department of National Defence can meet domestic and international commitments with ongoing collaboration with other governmental department partners, NATO, and allied forces.
    • RMC retains a vital asset for faculty, staff, and students to maintain and advance Canadian expertise in the field of nuclear engineering education and training, specifically to meet the needs of the Canadian Armed Forces.
    • The Government of Canada has access to a federally owned reactor with the required capability, including classified research for the Department of National Defence.
  • Due to the presence of the SLOWPOKE reactor at RMC, some of the research applications available are:
    • Neutron activation analysis for many projects including the analysis of trace elements for quality control in plastics, analysis of various research materials for very low trace concentrations of contaminants, gamma ray spectroscopy on water, seawater, soils, biota and cement dust, cleanup by first responders during exercises, and for teaching of undergraduate and graduate students;
    • Routine neutron radiography allows the maintenance of aircrafts flight surfaces through identification of problem sites while they are still manageable thus reducing cost and increasing reliability and safety of equipment, and potential catastrophic situations during flight;
    • Delayed neutron counting system gives the ability to detect uranium and plutonium in special nuclear materials; and
    • Radiation processing of materials for instance investigated polymer-based composites as potential materials for the fabrication of leak-tight containers and composite materials that compare favourably with metals and alloys both in mechanical strength and in resistance to radiation and corrosion.

– 30 –

Associated Links

Royal Military College of Canada Slowpoke-2 Research Reactor
Canadian Nuclear Safety Commission
Canadian Nuclear Laboratories

Contacts

Capt Jonathan Farlam

Public Affairs Officer, Royal Military College of Canada

Phone: 613-449-7593

Email: [email protected]


Communiqué de presse

23 septembre 2021 – Kingston (Ontario) – Défense nationale / Forces armées canadiennes

Photos par S1 Lisa Sheppard

Entre le 16 août et le 15 septembre 2021, en coordination avec les Laboratoires nucléaires canadiens, on a procédé au rechargement du réacteur SLOWPOKE (Safe LOW-POwer Kritical Experiment) du Collège militaire royal du Canada (CMR).

Dans le cadre de ce projet, les Laboratoires nucléaires canadiens ont fait appel à une équipe compétente en matière de physique des réacteurs et de combustibles, de mesures d’assainissement de l’environnement, de sécurité et de radioprotection pour retirer avec succès et en toute sécurité l’ancien cœur du réacteur et mettre en service le réacteur avec un nouveau cœur fabriqué sur le campus de Chalk River des Laboratoires nucléaires canadiens. Le cœur usé a été transféré dans une installation de gestion des déchets nucléaires autorisée.

Ce projet a été réalisé en conformité avec les exigences de tous les organismes de réglementation pertinents, y compris la Commission canadienne de sûreté nucléaire, qui réglementent l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de protéger la santé, la sûreté, la sécurité et l’environnement, de mettre en œuvre les engagements internationaux du Canada à l’égard de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire et de diffuser au public des renseignements scientifiques, techniques et réglementaires objectifs.

Depuis 1985, le réacteur SLOWPOKE du CMR constitue un centre d’excellence en matière nucléaire pour l’ensemble du gouvernement, les FAC et le MDN, afin de répondre aux besoins opérationnels, éducatifs et de recherche connexes. Le CMR est propriétaire du réacteur SLOWPOKE et est autorisé à l’exploiter. Situé sur le campus du CMR à Kingston, en Ontario, il est l’un des deux seuls réacteurs de recherche de ce type au Canada et offre des possibilités de recherche et d’éducation de classe mondiale aux étudiants et au personnel.

Citations

“Le ravitaillement sécuritaire et réussi du réacteur de recherche Slowpoke-2 garantit que la recherche et l’éducation, qui ne sont possibles que grâce à cette installation, pourront se poursuivre au Collège militaire royal du Canada au cours des 30 prochaines années.”

Commodore M.T.J. (Josée) Kurtz, Commandant du Collège militaire royal du Canada

“Ce ravitaillement était essentiel aux opérations de l’installation ici au Collège militaire royal du Canada. Grâce à son achèvement sûr et réussi, nous pouvons poursuivre notre recherche et notre éducation pour la communauté de la défense au Canada.”

Dr. Pavel Samuleev, Directeur de l’installation Slowpoke-2, Collège militaire royal du Canada

Faits saillants

  • Le ravitaillement de ce réacteur a été effectué pour s’assurer que :
    • Le ministère de la Défense nationale est en mesure de fournir une réponse rapide, tant au niveau national qu’international, pour l’analyse et la recherche à l’appui de la protection du public canadien, de l’ensemble du gouvernement et du personnel des Forces armées canadiennes, y compris la criminalistique nucléaire et les interventions d’urgence. Cet aspect touche à la sécurité de la population canadienne en général contre les menaces nucléaires en évolution, que ce soit par l’utilisation d’armes radiologiques ou par le transport illicite de matières nucléaires spéciales.
    • Le ministère de la Défense nationale peut respecter ses engagements nationaux et internationaux grâce à une collaboration continue avec d’autres ministères partenaires, l’OTAN et les forces alliées.
    • Le CMR conserve un atout essentiel pour les professeurs, le personnel et les étudiants afin de maintenir et de faire progresser l’expertise canadienne dans le domaine de l’éducation et de la formation en génie nucléaire, en particulier pour répondre aux besoins des Forces armées canadiennes.
    • Le gouvernement du Canada a accès à un réacteur de propriété fédérale ayant la capacité requise, y compris la recherche classifiée pour le ministère de la Défense nationale.
  • En raison de la présence du réacteur SLOWPOKE au CMR, certaines des applications de recherche disponibles sont :
    • L’analyse par activation neutronique pour de nombreux projets, y compris l’analyse d’éléments traces pour le contrôle de la qualité des plastiques, l’analyse de divers matériaux de recherche pour de très faibles concentrations de contaminants, la spectroscopie gamma sur l’eau, l’eau de mer, les sols, le biote et la poussière de ciment, le nettoyage par les premiers intervenants lors d’exercices, et pour l’enseignement des étudiants de premier et deuxième cycles ;
    • La radiographie neutronique de routine permet d’entretenir les surfaces de vol des avions en identifiant les sites problématiques pendant qu’ils sont encore gérables, ce qui réduit les coûts et augmente la fiabilité et la sécurité de l’équipement, ainsi que les situations catastrophiques potentielles pendant le vol ;
    • Le système de comptage des neutrons retardés permet de détecter l’uranium et le plutonium dans les matériaux nucléaires spéciaux.
    • le traitement des matériaux par rayonnement, par exemple, a permis d’étudier les composites à base de polymères comme matériaux potentiels pour la fabrication de conteneurs étanches et de matériaux composites qui se comparent favorablement aux métaux et aux alliages en termes de résistance mécanique et de résistance aux rayonnements et à la corrosion.

– 30 –

Liens associés

Laboratoire SLOWPOKE-2 (rmc-cmr.ca)

Accueil – Commission canadienne de sûreté nucléaire (cnsc-ccsn.gc.ca)

Accueil | Canadian Nuclear Laboratories (cnl.ca)

Contacts

Capt Jonathan Farlam

Officier des affaires publiques, Collège militaire royal du Canada

Téléphone : 613-449-7593

Courriel : [email protected]

A historical moment when the Canadian Nuclear Labs changes Slowpoke’s fuel after 36 years. Royal Military College Commandant Commodore Josee Kurtz and College Chief Warrant Officer CWO Chief Lucie Alain attend this historical event. Royal Military College, Kingston, Ontario on September 10, 2021.