• Home
  • /
  • e. What's Happening At RMC
  • /
  • Statement from the Commandant of RMC on the discovery of the remains of 215 Indigenous children at the site of a former residential school in Kamloops, B.C. / Déclaration du commandant du CMR sur la découverte des corps de 215 enfants autochtones sur le site d’un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique

Statement from the Commandant of RMC on the discovery of the remains of 215 Indigenous children at the site of a former residential school in Kamloops, B.C. / Déclaration du commandant du CMR sur la découverte des corps de 215 enfants autochtones sur le site d’un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique

(La version française suit)

(Wednesday, June 2, 2021)

18777 BGen Sébastien Bouchard

Members of RMC team,

The discovery of the remains of 215 Indigenous children at the site of a former residential school in Kamloops, B.C. is tragic and impacts each and every one of us differently.

My thoughts are with the numerous Indigenous naval and officer cadets that have graduated from our institution and those who are currently studying at RMC. I don’t think I can even fully comprehend how the legacy of residential schools and other tragedies impacted their lives day to day, but I am cognizant that RMC must strive to do more to advance the process of Canadian reconciliation.

My thoughts are also with all the members of the RMC community as you absorb and process this shocking news.

As Professor Paul Chaput, Director of the ALOY program, said yesterday: “The traumatic magnitude of this long-hidden unresolved truth is finally surfacing to facilitate the long-sought closure of this multi-generational tragedy. Let it catalyze the scale of courage and compassion required to bring all Canadians together in the spirit of truth and sincere reconciliation.”

To which Professor Stéphanie Chouinard, co-chair of the Indigenous Knowledge and Learning working group added: “These tragic events should serve as a reminder that RMC has an important responsibility in teaching naval and officer cadets the history and legacy of colonialization in Canada, not only so they are aware of our past, but so they can help build a better future for Indigenous peoples in Canada.”

In recognition of the tragedy, RMC will go silent for 2 minutes and 15 seconds at 2:15 p.m., today June 2, 2021.

Should the need arise, talk to fellow students, members of the faculty, staff, supervisors, and mental health professionals and health care providers. These conversations may be difficult but they are necessary for your well-being.

A National Indian Residential School Crisis Line has been set up to provide support for former Residential School students. The Crisis Line is available at 1-866-925-4419


(mercredi 2 juin 2021)

Membres de l’équipe du CMR

La découverte des corps de 215 enfants autochtones sur le site d’un ancien pensionnat à Kamloops, en Colombie-Britannique, est tragique et a un impact différent sur chacun d’entre nous.

Mes pensées vont aux nombreux élèves-officiers et aspirants de marine autochtones qui ont obtenu leur diplôme de notre établissement et à ceux qui étudient actuellement au CMR. Je ne pense pas que je puisse même pleinement comprendre comment l’héritage des pensionnats et d’autres tragédies ont eu un impact sur leur vie au jour le jour, mais je suis conscient que le CMR doit aspirer à faire plus pour faire avancer le processus de réconciliation canadienne.

Mes pensées vont également à tous les membres de la communauté RMC alors que vous absorbez et traitez cette nouvelle choquante.

Comme l’a déclaré hier le professeur Paul Chaput, directeur du PILA : « L’ampleur traumatique de cette vérité non résolue et longtemps cachée fait finalement surface afin que nous puissions tourner la page sur cette tragédie multigénérationnelle. Qu’elle catalyse l’ampleur du courage et de la compassion nécessaires pour rassembler tous les Canadiens dans un esprit de vérité et de réconciliation sincères. »

Ce à quoi la professeure Stéphanie Chouinard, coprésidente du groupe de travail sur le savoir et l’apprentissage autochtones, a ajouté : « Ces événements tragiques doivent nous rappeler que le CMR a l’importante responsabilité d’enseigner aux élèves-officiers et aspirants de marine l’histoire et le legs de la colonisation au Canada, non seulement pour qu’ils soient conscients de notre passé, mais aussi pour qu’ils puissent contribuer à bâtir un meilleur avenir pour les peuples autochtones au Canada. »

En reconnaissance de la tragédie, le CMR observera une période de silence pendant 2 minutes et 15 secondes à 14h15, aujourd’hui le 2 juin 2021.

En cas de besoin, parlez-en à vos camarades de classe, aux membres du corps enseignant, au personnel, aux superviseurs, aux professionnels de la santé mentale et aux prestataires de soins de santé. Ces conversations peuvent être difficiles, mais elles sont nécessaires à notre bien-être.

La ligne d’écoute téléphonique de Résolution des questions de pensionnats indiens a été établie pour offrir du soutien aux anciens élèves de pensionnats :  1-866-925-4419.

BGen / Bgén Sébastien Bouchard, OMM, MSM, CD